Poste de Police municipale en centre-ville : pourquoi si tard ?

Sans 2019.10.18.comm.PM
Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

A cinq mois du premier tour de l’élection municipale, le Maire de Toulon, Hubert Falco, vient d’inaugurer un poste de police municipale dans le centre-ville.

En 2014, que n’avait-on dit des propositions de notre liste lors du précédent scrutin : « excessives, jouant sur les peurs, irréalisables, inutiles ». Force est de constater qu’en matière de sécurité c’est une partie de ces propositions qui sont reprises à quelques mois des nouvelles élections. De surcroît les mesures annoncées, somme toute timides, arrivent après 19 ans de mandat ; suffiront-elles à résorber le retard ?

Pourquoi faire toujours aussi tard ce qui semblait évident et nécessaire depuis longtemps ? Les Toulonnaises et les Toulonnais sont toujours plus nombreux à ouvrir les yeux sur le temps perdu et les errances. Demain, avec le Rassemblement National, ils préféreront l’original à la copie !
Publicités

Boudjellal et le combat des rappeurs : carton rouge !

2019.9.23.comm.carton.rouge
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National
Usant de son habitude de la provocation, le président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal a proposé il y a trois jours, sur le plateau des Grandes Gueules de RMC, d’organiser au stade Mayol un combat de MMA (« combat libre ») entre les rappeurs Kaaris et Booba, dont la chronique judiciaire des brutalités et agressivités mutuelles ne cesse de s’allonger.
Au-delà de la révoltante incitation à la violence, c’est une bien triste et déplorable image donnée de la ville de Toulon, propriétaire du stade Mayol. Le silence du Maire en la matière n’est pas plus rassurant.
Le Rassemblent National de Toulon en appelle à voir cesser certaines de ces provocations les plus outrancières du président du RCT, qui doit comprendre qu’il est l’un des dépositaires des valeurs intrinsèques au rugby et à Toulon, dont le respect et la concorde.

Toulonnais, vous avez la parole !

Retrouvez en ligne ou imprimez notre questionnaire, distribué dans la campagne de consultation que nous lançons pour les mois de septembre et d’octobre 2019.

Version en ligne (cliquez sur l’image en-dessous) : quest.numérique

Version papier à télécharger (cliquez sur l’image en-dessous) :image.questionnaire

Vols de cloches dans le Var : protégeons notre patrimoine !

2019.8.26.comm.cloches.Var
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, membre du conseil national du Rassemblement National

En deux mois, quatre vols de cloches de nos chapelles et églises du Var ont été constatés. La justice est saisie ; l’émoi chez nos concitoyens est légitimement fort.

Les cloches de nos villes et villages sonnent depuis des lustres les heures de la vie quotidienne d’une France qui s’est construite sur l’équilibre du christianisme séculaire. Elles sont à la fois la preuve du génie artisanal français et du lien avec les générations. Elles sonnent les joies et les peines, elles alertent ou convoquent, elles sont notre patrimoine.

Face à la recrudescence de ces actes révoltants, nous en appelons à la vigilance de chacun pour veiller aux comportements ou mouvements suspects, et renouvelons nos encouragements aux forces de l’ordre pour que les enquêtes aboutissent et que les coupables soient mis hors d’état de nuire.

Immigration, drogue, insécurité : le drame hélas évident d’Ollioules

Sans titre

Communiqué de presse de Nicole Marchesi, conseillère municipale d’Ollioules, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et responsable Rassemblement National de la 2e circonscription du Var

La fusillade, hier soir, en bas du quartier de La Baume à Ollioules présente un lourd bilan : trois morts et un blessé. Deux individus notoirement défavorablement connus des services de police étaient visés ; la troisième victime est une innocente touriste.

La légitime émotion suscitée doit aussi faire place à l’analyse qui confirme, hélas, les démarches que nous effectuons depuis deux ans auprès du Maire, des services de l’Etat de Police et de Justice ainsi que des services sociaux du département : La Baume est devenue un quartier « sensible », où les actes d’incivisme sont devenus de plus en plus insupportables.

Les causes sont évidentes aujourd’hui aux yeux de tous : immigration, drogue et donc insécurité galopante. L’impunité des voyous, le laxisme judiciaire, l’absence de véritable combat contre les trafics et des forces de l’ordre souvent démunies : il faut que cela cesse. Nous demandons qu’enfin la vie des gens soit protégée, l’ensauvagement de la société soit endigué et les malfaisants mis hors d’état de nuire !