Séance plénière PACA du 16 décembre 2016

Mes interventions

Motion pour une crèche de Noël dans le hall de la région :

 

Renouvellement urbain de Toulon : le tonneau des Danaïdes :

 

Vidéo-surveillance des gares : ne pas oublier les moyens humains :

Publicités

[revue de presse] Var Matin : l’affaire des ordures ménagères

15727359_1811753492447102_4509139141237366458_n

La majorité Estrosi rejette une motion sur la crèche «puisqu’elle est présentée par le FN»

15591537_1711177472462400_1305330948956204730_oCommuniqué de presse d’ Amaury Navarranne et des élus du Groupe Front National – Région PACA  (samedi 17 décembre 2016)

A l’initiative de notre groupe, je défendais aujourd’hui en séance plénière du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur une motion afin que soit installée dans le hall du conseil régional une crèche de Noël, symbole de notre identité et de l’artisanat propre à notre territoire du Sud. «Si même M. Wauquiez, de la famille politique de la majorité (LR) de notre collectivité, le fait à Lyon, alors nous sommes bien fondés à le faire ici !» avais-je conclu mon intervention.

Prenant comme excuse qu’une crèche était déjà présente (montée en catastrophe juste après le dépôt de notre motion et à l’étage du président Estrosi, fermé au public), et que cette motion étant déposée par le Front National elle ne pouvait être adoptée par eux, la majorité de «droite» a rejeté notre initiative.

Cette attitude pitoyable n’honore pas ceux qui auraient pu s’associer à ce message d’espérance et d’unité qu’incarnent Noël et la crèche.

Plan de déplacements urbains de Toulon : la désaffection des gens d’ici !

comm-visu-pdu

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

L’enquête publique récemment clôturée sur le Plan de déplacements urbains de Toulon-Provence-Méditerranée n’a pas déplacé les foules : 536 avis émis dans l’agglo, soit moins d’1 pour 800 habitants ! Pour la ville de Toulon c’est même 1 pour 873… Le constat est clair.

Ce n’est pas tant que les gens se désintéressent : ils sont tout simplement lassés des choix entérinés et annoncés par Hubert Falco avant même la consultation. Une manière de leur dire « cause toujours ».

Le Front National rappelle son attachement au projet tramway qu’il avait initié au début des années 2000, son souhait de voir revenir d’abord la sécurité dans nos transports, mais aussi son inclination à préférer le référendum aux choix égoïstes ou faciles qui semblent tant lasser nos administrés.