Immigration, drogue, insécurité : le drame hélas évident d’Ollioules

Sans titre

Communiqué de presse de Nicole Marchesi, conseillère municipale d’Ollioules, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et responsable Rassemblement National de la 2e circonscription du Var

La fusillade, hier soir, en bas du quartier de La Baume à Ollioules présente un lourd bilan : trois morts et un blessé. Deux individus notoirement défavorablement connus des services de police étaient visés ; la troisième victime est une innocente touriste.

La légitime émotion suscitée doit aussi faire place à l’analyse qui confirme, hélas, les démarches que nous effectuons depuis deux ans auprès du Maire, des services de l’Etat de Police et de Justice ainsi que des services sociaux du département : La Baume est devenue un quartier « sensible », où les actes d’incivisme sont devenus de plus en plus insupportables.

Les causes sont évidentes aujourd’hui aux yeux de tous : immigration, drogue et donc insécurité galopante. L’impunité des voyous, le laxisme judiciaire, l’absence de véritable combat contre les trafics et des forces de l’ordre souvent démunies : il faut que cela cesse. Nous demandons qu’enfin la vie des gens soit protégée, l’ensauvagement de la société soit endigué et les malfaisants mis hors d’état de nuire !

Publicités

Une potence de torture fiscale : 194.000€ la fontaine bleue en forme de « T »

Diffusez le tract ; avec nous, refusez cette gabegie ! 

tract.fontaine

(cliquez sur l’image pour télécharger le tract)

Conseil municipal de Toulon : ces dates volantes…

2019.7.CM.ToulonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal et responsable du Rassemblement National de la ville de Toulon 

La date du conseil municipal de ce 18 juillet vient d’être reportée au lendemain. C’est la 4e fois depuis le début de l’année qu’une séance change de date avec un court préavis. La ville de Toulon ne serait-elle plus capable d’anticiper ses séances du conseil municipal ou de les préparer dans les temps ? Il peut arriver qu’un impérieux événement ordonne une modification de l’agenda, mais que cela devienne l’habitude relève soit de l’amateurisme soit d’une insolente incorrection.

Pour rappel les élus et notamment ceux de la minorité ne sont pas à la disposition de caprices ou de changements brutaux de l’exécutif. Les obligations familiales, sociales ou professionnelles de chacun imposent à tous une organisation. Le respect mutuel passe par celui des règles évidentes de la bienséance.

Nous écrivons ce jour au Maire de Toulon pour lui faire part de notre profonde insatisfaction et lui demander des comptes.