Vœux du Président de l’Union patronale du Var : l’avanie !

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon

2019.1.8.comm.upv

Gérard Cerutti présentait hier ses vœux dans la salle de réception de l’Opéra de Toulon. A cette occasion, le Président de l’Union patronale du Var s’est autorisé à attaquer « les Gilets Jaunes », leurs « revendications séditieuses et antinomiques », affirmant que « le peuple français ne se réduit pas à celui des ronds-points ».

Quelques  débordements ne peuvent confondre la révolte légitime des Gilets Jaunes avec une infime minorité de provocateurs. Car le peuple français c’est aussi justement cette France des ronds-points où se retrouvent des artisans, des commerçants, des professions libérales ou encore des chefs de petites et moyennes entreprises, tous accablés de taxes et de charges, tous soumis à des choix politiques qui usent abusent du travail des Français.

La campagne en cours pour la présidence de l’UPV ne doit pas être l’occasion d’humilier celles et ceux qui cherchent à faire éclore une ambition pour changer les choses dans notre pays. Nous dénonçons l’arrogance et le mépris d’une hyper-classe qui, à l’instar de son chouchou Macron, ici ou ailleurs, continue dans l’aveuglement inconscient de sa propre ambition. La sortie de crise est possible, et la réponse ne sera que politique, en commençant par retrouver une vraie représentation populaire, tel que le propose le Rassemblement National. 

Publicités

Loto du Patrimoine : un détournement de fonds !

2°18.12.loto
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur
Le choix pour le gouvernement de suivre la proposition du député des Hautes-Alpes Joël Giraud, rétablissant ainsi en catimini le prélèvement des taxes sur le Loto du Patrimoine, est un énième symbole du double mépris de la majorité parlementaire La République en Marche : mépris pour notre patrimoine et mépris des Français, sans cesse taxés sur chaque geste de leur vie…
L’initiative de Stéphane Bern, qui avait reçu mandat d’Emmanuel Macron de lancer une opération de sauvegarde de biens patrimoniaux, se transforme en immense pompe à fric pour remplir les caisses de l’Etat, plus de 90% des sommes n’étant jamais affectées à leur objet initial.
Nous en appelons à la raison et à la responsabilité : le gouvernement et sa majorité doivent renoncer à ce qui s’apparente à un vaste détournement de fonds, et rendre à la défense de notre patrimoine son juste retour. Ou bien alors Joël Giraud et les siens doivent clairement avouer la supercherie et rebaptiser « Le Loto du patrimoine » par « Loto bénéficiant seulement à 10% au patrimoine ».

NON ! à l’augmentation du tarif des bus et trains express régionaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur

2018.12.comm.ter.navarranne.visuCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National et conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

En Provence-Alpes-Côte d’Azur et partout en France la légitime colère de nos compatriotes s’impose dans le débat public contre les taxes et autres surcoûts constants. Dans ce même temps, l’exécutif régional veut faire voter, dans le huis-clos de sa prochaine commission permanente du 14 décembre, une augmentation d’en moyenne 5% des tarifs des bus et trains express régionaux pour 2019.

Parlant incessamment de leur « Cop d’avance », Renaud Muselier et ses élus prendraient ici une décision parfaitement incohérente. Si la majorité veut compenser nous ne savons quelle augmentation du coût des carburants ou d’autres matières premières, elle ne doit en aucun cas punir l’usager du transport collectif qui, lui, fait un vrai geste pour l’environnement !

Le Rassemblement National s’opposera vendredi à ce choix inique de l’augmentation de ces tarifs. Nous pointerons les dépenses somptuaires que la collectivité pourrait s’économiser en cabinets d’études, publicités, réceptions ou autres opérations marketing (la marque « Sud »…) plutôt que de sanctionner l’usager du transport en commun. Il en va d’un devoir de responsabilité et de bon sens.

Situation quasi insurrectionnelle à Toulon : l’Assemblée nationale doit redevenir représentative du peuple 

2018.12.violence.rue.toulon
[communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon]
 
De graves débordements ont eu lieu ce matin dans le centre-ville de Toulon ainsi qu’à La Seyne-sur-Mer : incendies et violences de centaines de lycéens ou de jeunes racailles à l’encontre des forces de l’ordre, d’habitants ou de commerces. 
 
Ces actes, souvent le fait d’une jeunesse ethnique ou désœuvrée, ne peuvent que s’aggraver dans les jours à venir. Aux revendications légitimes et nécessaires des Gilets Jaunes, commencent à se joindre tous les débordements. Incapable de répondre au refus du racket fiscal, le gouvernement laisse à présent faire exploser la situation.
 
Il est urgent, comme le demandent Marine Le Pen et le Rassemblement National, de dissoudre l’Assemblée nationale et de réélire à la proportionnelle des députés vraiment représentatifs, seule solution pour assurer l’expression de tous et rendre sa légitimité populaire à une institution qui ne l’est plus.

Policier toulonnais tabassé devant chez lui : l’insupportable « chasse au flic »

2018.11.comm.poicier.toulon.navarranneCommuniqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
 
Au petit matin de cette Toussaint, un policier de la Brigade anti-criminalité Toulon a été agressé devant chez lui par deux individus qui tentaient de cambrioler son véhicule. Quelques minutes plus tard, deux véhicules sont arrivés sur les lieux ; huit racailles « à capuche » ont alors déboulé, tabassé le policier et menacé sa famille.
 
Nos pensées vont à cet agent et aux siens, victimes de l’ensauvagement de la société, attaqué violemment et chez lui parce que policier. En 2019 en France, ce sont les forces de l’ordre qui sont chassées chez elles par les délinquants ; un comble ! Ces actes particulièrement odieux sont inacceptables.
 
Le Rassemblement National réaffirme son soutien plein et entier aux hommes et femmes qui se dévouent pour notre sécurité, malgré la cible qu’ils constituent. Les coupables de cette odieuse agression doivent être retrouvés, interpellés et lourdement sanctionnés. Gageons que nous y retrouveront des individus connus « défavorablement » et qui devront être encore plus durement mis longtemps hors d’état de nuire.

Non aux péages urbains

2018.10.17.peage.urbain

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

Le gouvernement souhaite donner aux grandes villes la possibilité d’instaurer des péages urbains ; sa mesure figure d’ailleurs dans l’avant-projet de Loi d’orientation sur les mobilités (LOM), qui sera adopté début novembre.

Déjà acculés à un prix toujours plus asphyxiant des carburants et au prix des autoroutes pratiqués par les sociétés privées qui ont largement bénéficié du cadeau de la concession, les automobilistes ne doivent pas, à Toulon et dans sa Métropole, être pris en otage.

Le Rassemblement National rappelle son opposition à la persécution contre « la voiture ». Nous sommes attachés à ce principe élémentaire de libertés et demandons, dans les choix des exécutifs locaux à venir, que ce principe de nouvelle taxe soit totalement écarté ! Trop de taxes, locales ou non, sont déjà confiscatoires pour nos compatriotes.

Leçons pour un déplacement du 1er ministre à 150.000€ le trajet… 

comm.EP.

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Canard Enchaîné de ce jour fait le calcul du coût de déplacement fin août du Premier ministre Édouard Philippe dans les Hautes-Alpes, lors des Assises de l’eau. Ce jour-là, il n’a pas apporté plus qu’une annonce sur une « aide » au règlement de la facture pour certains particuliers et le nécessaire entretien des canalisations par les collectivités.

Selon le palmipède, sur la base des coûts estimés par la Cour des comptes, 150.000€ auraient été nécessaires pour effectuer le trajet. Des problèmes météos et un agenda chargé auraient obligé la monopolisation de deux avions et de deux hélicoptères.

Pour le Rassemblement National, ce montant exorbitant est tout simplement la preuve, s’il en était besoin, de l’enclavement perpétuel des Hautes-Alpes et de ses grandes difficultés d’accès. L’absence d’un plan d’aménagement du territoire cohérent accentue ces déséquilibres. La leçon du 28 août servira-elle au gouvernement ? Dans les Alpes du Sud on supporte cela depuis déjà trop longtemps…

Passerelle piétonne de la gare de Toulon : une fermeture qui en dit long !

comm.passerelle.toulon.FB
21 août 2018 // Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

 Depuis lundi, la passerelle piétonne de la gare SNCF qui permet de lier le boulevard Tessé (sud) au boulevard commandant Nicolas (nord) est fermée. Des doutes sur sa « structure porteuse » viennent d’être relevés. Pourtant en 2014, la gare et ses abords ont été réhabilités à grands coups de communication (Coût global du projet : 26,68 millions d’euros HT).

 De nombreux défauts ou inepties apparaissent depuis. Sur cette même passerelle, un ascenseur permet aux personnes à mobilité réduite de monter côté Tessé, mais ces dernières se retrouvent depuis 4 ans avec des marches infranchissables de l’autre côté ! Le dépose-minute automobile, lui, est sous-dimensionné pour une agglomération de 400.000 habitants, contrairement à la gare routière.

 Les choix politiques de la SNCF et des majorités locales viennent encore de prouver le manque de vision globale, préférant le rafistolage et la publicité, avec les résultats que l’on connait ! Il faut qu’un grand plan d’accessibilité soit enfin mis en place et que les infrastructures suivent. C’est ce que continue de défendre le Rassemblement National.

 

Le ministre de l’Intérieur annoncé à Toulon : des actes plutôt que des paroles !

2018.8.9.comm.FB

Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

Le ministre de l’intérieur annonce qu’il sera en visite à Toulon début septembre. Après l’annulation au dernier moment de sa visite en mai, il est plus que temps que le « pouvoir » voit ici les résultats de décennies d’immobilisme d’Etat et de choix coupables.

Dressant un bilan minimaliste, mais qui bât déjà au premier semestre 2018 toute l’année 2017 (plus de 30 tris, 3 morts et 17 blessés, estimation basse), Gérard Collomb doit ainsi prendre en compte que la situation ne peut plus durer, ici comme ailleurs.

Après avoir annoncé que les diminutions d’effectifs de police / gendarmerie  et le choix des réformes pénales ne feront qu’aggraver une situation déjà délicate, le Rassemblement National est plus que légitime pour rappeler, qu’afin de restaurer la sécurité, il sera nécessaire :

  • de rendre la confiance et leur autorité aux forces de l’ordre en effectifs renforcés
  • d’agir fermement pour mettre les voyous hors d’état de nuire
  • de démanteler les réseaux de trafiquants
  • de mettre fin à une immigration sauvage qui ne fait qu’accentuer nos maux

C’est à ce prix que notre pays, notre département et notre ville retrouveront leur première des libertés !

Une compagnie de CRS à Toulon pour l’été : le reste doit suivre !

2018.7.11.CRS.Toulon

Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

Le ministre de l’intérieur vient d’officialiser le renfort d’une compagnie de CRS du 17 juillet au 26 août à Toulon. Cette augmentation ponctuelle permettra certainement d’améliorer la quiétude de la saison estivale.

Mais les graves problèmes d’insécurité qui se développent graduellement depuis des années dans la ville ne seront pas réglés pour autant. L’organisation pérenne d’une véritable répression reste la seule solution pour endiguer crimes, trafics, agressions et incivilités. Le choc migratoire qui se développe aggrave de surcroît cet état déplorable.

En même temps de se réjouir, le Rassemblement National réclame surtout que des moyens durables soient déployés, mais aussi que l’arsenal juridique soit appliqué et renforcé. Les délinquants doivent être mis hors d’état de nuire. Les effets d’annonce, ça suffit !