Projets de privatisations : NON au cadeau de nos ouvrages stratégiques à des logiques de profits privés !

2018.3.privatisations

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le gouvernement vient d’annoncer ces derniers jours qu’il souhaite procéder à « d’importantes privatisations ». Dans les Hautes-Alpes, par exemple, le barrage de Serre-Ponçon se retrouve à nouveau dans l’éventualité de se voir ouvrir à la concurrence et au secteur financier.

Cette éventualité constituerait une faute sécuritaire, revenant à livrer des ouvrages stratégiques à des logiques de profits privés qui pourraient exiger des concessions aux communes et autres structures touristiques.

Fervent défenseur de la souveraineté et de l’indépendance énergétique de la France, le Front National s’est toujours opposé à l’ouverture à la concurrence de barrages hydroélectriques qui, en plus d’être rentables et sécurisés, représentent 70% de notre énergie renouvelable. Partout où nous siégeons nous n’aurons de cesse de défendre les intérêts des Français !

Publicités

Les élus du Front National n’assisteront pas à la cérémonie organisée le 19 mars.

Toulon : combien endurera-t-on encore de morts par balle, délinquants ou innocents ?!

2018.comm.mort.TLN.FB

13 mars 2018  //  Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller national du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

Des tirs ce lundi soir dans une cité de Toulon auront encore endeuillé un peu plus la ville : une des cibles est décédée après son transfert à l’hôpital, sur une affaire probablement crapuleuse.

La barbarie dans nos rues et dans nos quartiers est devenue une réalité qui justifie (hélas !) chaque jour les accusations que porte depuis longtemps le Front National à l’encontre d’une classe politique qui a laissé s’installer l’insécurité, et dont Hubert Falco est un symbole à de multiples titres et responsabilités.

Combien faudra-t-il encore de morts, délinquants ou innocents, pour que cesse cette situation ?! Des mesures doivent être prises à tous les niveaux, du local au national. C’est le chemin que nous devons engager avec force et conviction. Le Front National, à Toulon comme ailleurs, ne cessera pas son combat acharné tant que la France ne sera pas remise en ordre !

Et les migrants étaient à l’arrière du camion… puis repartent libres !

VISU.comm.camion.FB.pngCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du comité central du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
 
Ce mardi matin, neuf migrants ont été interpellés cachés à l’arrière d’un fourgon livrant une boutique du Champ de Mars dans le centre-ville de Toulon. Ils se seraient semble-t-il dissimulés à l’arrière sans que le chauffeur du véhicule n’ait pu s’en rendre compte avant d’ouvrir son hayon. Les délinquants ont été emmenés au poste de Police. 
 
Ont-ils été expulsés comme il se devrait ? Pas du tout ! Ils ont tous été remis en liberté avec à la main un OQTF (Obligation de quitter le territoire français), une simple feuille de la préfecture du Var. Gageons que nous en retrouverons très vite certains dans d’autres affaires… comme les faits divers nous le prouvent chaque jour ici comme ailleurs ! 
 
Les pouvoirs publics doivent agir pour rétablir les frontières nationales et leurs contrôles. Seul un rétablissement pérenne de nos frontières nationales, ce qui suppose de sortir de l’espace Schengen, de tourner définitivement le dos au dogme de la libre-circulation imposé par l’Union européenne, et l’expulsion des clandestins seront garants de notre sécurité et de notre salubrité, ainsi que celle de ces migrants eux-mêmes.

Toulon : la conférence du droit fondamental des migrants qui bafoue le droit élémentaire de l’expression démocratique !

2018.2.comm.UEmigrants.FB

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

Le Bureau d’information du Parlement européen de Marseille organise ce vendredi à la faculté de droit de Toulon une Conférence débat « La politique migratoire de l’Union Européenne à l’aune de la protection des droits fondamentaux », avec le Centre de Droit et de Politique Comparée et  l’Université de Toulon, sur une initiative de l’Antenne Jeunes d’Amnesty International.

Si le sujet d’étude juridique s’entend, l’invitation d’un seul député européen du sud-est, ultra-minoritaire et ultra-favorable à l’immigration massive, est un déni du droit fondamental de l’expression démocratique. Dans cette région, le Front National est arrivé très largement en tête aux dernières élections de 2014 avec 28,18% et 5 députés. Mme Vergiat avec ses 5,96% est pourtant seule à être invitée…

Ancien doyen d’université, professeur de droit et ancien avocat, notre député Bruno Gollnisch avait par exemple qualités et légitimité populaire pour parler à la tribune sur ces sujets. Mais ceux qui prétendent défendre le droit des autres bafouent en fait le droit des nôtres : ils refusent le vrai débat !

Les premiers droits fondamentaux de l’homme sont sa liberté et sa sécurité. Cela passe pour les Français par le contrôle de leurs frontières et la sanction des délinquants, à commencer par les clandestins qui ont vocations à être expulsés. Aucun droit fondamental n’est bafoué en France pour un vrai réfugié !

Stationnement en zone verte à Toulon : refusons l’ineptie du nouveau tarif !

NON à la fermeture d’une classe de khâgne à Toulon !

COMM.fb

L’annonce de la fermeture éventuelle d’une classe de khâgne au Lycée Dumont d’Urville de Toulon n’est pas acceptable. Une ville telle que la nôtre doit offrir les chances de réussites à tous les lycéens désireux de se lancer dans un parcours universitaire littéraire.

Le Front National attend des rencontres avec le recteur d’académie et les administrations que soient réaffirmés les moyens et engagements d’un Etat qui doit assurer, pour son avenir, celui de sa jeunesse.

+30% de cambriolages en 2017 à Toulon et dans le Var : et maintenant ?

2018.1.comm.cambirolages

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

Alors que vient de tomber le dernier chiffre mensuel du ministère de l’Intérieur des cambriolages pour 2017, le bilan peut être à présent fait sur l’année passée : à Toulon et dans le Var, +30% de cambriolages en une année seulement ! Ces faits nous les avons d’ailleurs constatés, relatés et dénoncés toute l’année écoulée.

La forte proportion d’étrangers clandestins « migrants » (ou prétendus, mineurs isolés ou non) est bien sûr le facteur qui induit une explication évidente à cette explosion. C’est d’ailleurs ce que reconnaissent les services de Police. Cette statistique mais aussi toutes les autres soulignent que le laxisme judiciaire et l’appel d’air organisé sur l’accueil des « migrants clandestins » doivent cesser pour que cessent ces attaques contre les biens des Français.

Le Front National réaffirme sa volonté de défendre au mieux nos compatriotes. Nous continuons plus que jamais à exiger l’arrêt de la folle politique d’immigration et surtout l’expulsion effective et systématique des délinquants et criminels étrangers, une lutte ferme contre la récidive et l’application réelle des peines prononcées.

Clinique Malartic : le Front National soutient les négociations pour la reprise

comm.malartic
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, responsable Front National de la 2e circonscription de Var, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
.
La possible fermeture de la clinique Malartic à Ollioules inquiète à juste titre. Clinique mutualiste abordable pour le plus grand nombre, elle permet proximité et soins pour nombre de Toulonnais, Ollioulais, Seynois ou bien d’autres.
 .
La crise sanitaire que vit notre pays provoque ce genre de symptôme inquiétant. La fermeture d’une clinique serait un symbole catastrophique en plus du désastre pour les gens d’ici, et nous priverait pour le cas spécifique de Malartic d’un maillon nécessaire dans la diversité de l’offre médicale.
 .
Le Front National se joint aux élus locaux, nombreux, qui demandent à l’Agence régionale de santé et aux partenaires de tout faire pour favoriser la reprise de la clinique qui devra sûrement évoluer, mais qui reste un maillon essentiel du secteur.

Toulon : expulsons immédiatement tous les migrants délinquants !

2017.10.visu.comm.migrants

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

 Cette nuit du 11 au 12 octobre 2017, un groupe de migrants, dont certains récidivistes, a semé la terreur en cambriolant plusieurs maisons dans le quartier du Petit Bois à Toulon, gazant les occupants à la lacrymogène. 

 Le sang-froid de certains riverains, ripostant par légitime défense, et l’intervention des forces de l’ordre ont permis l’arrestation des délinquants. Seront-ils à nouveau relâchés par une justice permissive ou sans moyens ? Le conseil départemental paiera-t-il encore leurs hébergements à l’hôtel, leurs frais ?

 Nous exigeons au contraire leur expulsion immédiate du territoire ainsi que toutes les mesures qui permettront que cesse chez nous cette insupportable politique d’accueil sans distinction et de laxisme d’un État  complice.

%d blogueurs aiment cette page :