La Droite populaire soutien notre liste

2020.soutien.droite.pop
Ce vendredi 24 janvier, la Droite populaire a annoncé son soutien à notre liste municipale sur Toulon. Thierry Mariani, son président, Jean-Paul Garraud, son secrétaire général, et Nicolas Dhuicq, son vice-président, tous anciens parlementaires UMP et pour Thierry Mariani ancien ministre, marquent ici la confiance en notre rassemblement pour le renouveau de Toulon.
La Droite Populaire, courant issu des Républicains, veut agir comme moteur de la recomposition de la droite et passerelle d’alliance avec le Rassemblement National. C’est en ce sens qu’elle s’engage avec nous pour ces municipales de mars 2020, en apportant son soutien à notre candidature autour de l’idée du service des habitants et l’intérêt du pays au cœur de l’action politique.
« Face à l’urgence pour la France, l’heure n’est plus aux discussions mais à l’action : le rassemblement de tous les patriotes, d’où qu’ils viennent et quel que soit leur parti, est notre devoir ! C’est dans ce contexte que, nous, patriotes de la Droite Populaire, proposons d’accompagner ce rassemblement et nous engageons sur les valeurs fondamentales seules à mêmes de permettre à la France de poursuivre son atypique destin. »
Ce symbole est l’un de ceux, nombreux, qui contribuent à la dynamique de notre liste incarnant La force du renouveau pour Toulon.

Policier tabassé à Toulon : l’insupportable impunité !

2020.1.24.comm.policier

Sur fond de trafic de drogue, un policier a été tabassé hier en fin d’après-midi dans une cité de Toulon alors qu’il infiltrait la « file d’attente » de clients consommateurs de stupéfiants. Repéré, sa photographie a été diffusée instantanément par les réseaux téléphoniques des trafiquants qui lui sont tombés dessus.

Nos pensées vont à l’agent visé et à ses collègues. L’intervention des autres policiers du dispositif a permis l’arrestation des plusieurs suspects. Cet événement en dit long sur l’état du trafic dans tous les quartiers de la ville ainsi que sur l’organisation des délinquants. Forts de leur impunité, ils osent tout et depuis trop longtemps.

Plus que jamais la guerre contre le trafic doit être menée à tous les échelons de sécurité de la ville, y compris celui municipal. Le Maire est le garant de la sécurité et de la salubrité publique. Avec les effectifs de Police municipales que nous augmenterons une fois élus, et des équipements renforcés, nous serons en première ligne dans ce combat en assurant tout ce qui sera en notre pouvoir ! L’Etat devra aussi agir en conséquence, et nous aurons le lui rappeler !

Pour un accueil plus humain des vrais réfugiés : halte à l’immigration !

2019.12.18.halte.immigration
[Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, candidat à la Mairie de Toulon, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National]
Ce 18 décembre, pour la « Journée internationale des migrants », bon nombre de manifestations de soutien à l’immigration clandestine ont lieu partout en France. A Toulon est organisé un « cercle du silence » et un « ciné-débat » pour demander un accueil plus humain des migrants, mélangeant clandestins délinquants et vrais réfugiés.
 
Ce jour est pour nous l’occasion de rappeler que 95% des demandeurs d’asile en sont déboutés, mais restent sur notre territoire. La France est le pays européen qui accueille le plus d’immigrés légaux et illégaux. Cette insupportable situation est encouragée par une myriade d’associations qui participent à l’appel d’air migratoire, incitant toujours plus de gens à quitter leur terre pour trouver chez nous un hypothétique confort.
 
Cet égoïsme de vouloir accueillir toute la « misère du monde » est criminel à la fois pour les risques que cela fait prendre aux partants (pour le plus grand bénéfice des mafias de passeurs) mais aussi pour les Français qui voient sans cesse leurs prestations sociales se réduire et le multiconflictualisme grandir, leur sécurité s’amoindrir. Pour une gestion plus humaine des vrais réfugiés il faut dire « halte à l’immigration » ! Nous sommes aussi de ceux qui pensent qu’il est indécent d’accueillir chez nous de jeunes Maliens en âge de se battre, abandonnant leurs mères ou leurs sœurs, pendant que nos soldats français vont mourir pour eux au Mali…

Une crèche en 2020 dans le hall de la Mairie !

2019.12.creche.navarranne

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon et candidat aux élections municipales pour le Rassemblement National
La tradition éminemment française et provençale de la crèche de Noël est un trésor à valoriser. La crèche animée, installée chaque année sous un chapiteau du marché de Noël place de la Liberté à Toulon, sera bien évidemment pérennisée.
Nous venons d’ailleurs d’en inaugurer une dans nos bureaux de campagne. Culturellement enracinée, il y en aura aussi une grande l’an prochain dans le hall de la Mairie lorsque je serai Maire !
Cet engagement symbolise aussi l’histoire de l’intense activité du catholicisme social dans notre ville, abritant dans son histoire tant de couvents d’hommes et de femmes aux œuvres multiples, ou de lieux de santé comme l’hôpital construit en 1700 par Monseigneur Bonnin de Chalucet, évêque de Toulon. Les images réaffirmées de la crèche seront à la fois un message de respect du passé mais aussi une espérance en l’avenir.

Intempéries : solidarité et leçons

2019.11.25.comm.navarranne
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Trois jours d’importantes intempéries ont à nouveau endeuillé notre département du Var ; nos premières pensées vont aux victimes et à leurs familles. Beaucoup d’autres sinistrés ont subi de nombreux dégâts matériels. A Toulon les restaurateurs des plages du Mourillon ont été durement impactés.

Le travail des sauveteurs et des services publics a été remarquable et les personnels engagés ont certainement permis d’éviter d’autres drames ou détériorations. L’heure est à la reconstruction. Avec le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur nous avions adopté unanimement un fonds d’aide d’urgence qui pouvait être activé dans les cas que nous venons de vivre. Je m’engage à aider ceux qui auront besoin d’accompagnement pour faciliter leurs démarches.

La question devra aussi se porter plus largement sur les obligations que l’Etat impose à construire toujours plus et à imperméabiliser nos sols, ou bien encore sur certaines règles locales d’urbanisme qui ne font qu’accentuer les montées des eux à chaque gros épisode pluvieux. Il en va du devoir des responsables politiques.

Poste de Police municipale en centre-ville : pourquoi si tard ?

Sans 2019.10.18.comm.PM
Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

A cinq mois du premier tour de l’élection municipale, le Maire de Toulon, Hubert Falco, vient d’inaugurer un poste de police municipale dans le centre-ville.

En 2014, que n’avait-on dit des propositions de notre liste lors du précédent scrutin : « excessives, jouant sur les peurs, irréalisables, inutiles ». Force est de constater qu’en matière de sécurité c’est une partie de ces propositions qui sont reprises à quelques mois des nouvelles élections. De surcroît les mesures annoncées, somme toute timides, arrivent après 19 ans de mandat ; suffiront-elles à résorber le retard ?

Pourquoi faire toujours aussi tard ce qui semblait évident et nécessaire depuis longtemps ? Les Toulonnaises et les Toulonnais sont toujours plus nombreux à ouvrir les yeux sur le temps perdu et les errances. Demain, avec le Rassemblement National, ils préféreront l’original à la copie !

Boudjellal et le combat des rappeurs : carton rouge !

2019.9.23.comm.carton.rouge
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National
Usant de son habitude de la provocation, le président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal a proposé il y a trois jours, sur le plateau des Grandes Gueules de RMC, d’organiser au stade Mayol un combat de MMA (« combat libre ») entre les rappeurs Kaaris et Booba, dont la chronique judiciaire des brutalités et agressivités mutuelles ne cesse de s’allonger.
Au-delà de la révoltante incitation à la violence, c’est une bien triste et déplorable image donnée de la ville de Toulon, propriétaire du stade Mayol. Le silence du Maire en la matière n’est pas plus rassurant.
Le Rassemblent National de Toulon en appelle à voir cesser certaines de ces provocations les plus outrancières du président du RCT, qui doit comprendre qu’il est l’un des dépositaires des valeurs intrinsèques au rugby et à Toulon, dont le respect et la concorde.

Vols de cloches dans le Var : protégeons notre patrimoine !

2019.8.26.comm.cloches.Var
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, membre du conseil national du Rassemblement National

En deux mois, quatre vols de cloches de nos chapelles et églises du Var ont été constatés. La justice est saisie ; l’émoi chez nos concitoyens est légitimement fort.

Les cloches de nos villes et villages sonnent depuis des lustres les heures de la vie quotidienne d’une France qui s’est construite sur l’équilibre du christianisme séculaire. Elles sont à la fois la preuve du génie artisanal français et du lien avec les générations. Elles sonnent les joies et les peines, elles alertent ou convoquent, elles sont notre patrimoine.

Face à la recrudescence de ces actes révoltants, nous en appelons à la vigilance de chacun pour veiller aux comportements ou mouvements suspects, et renouvelons nos encouragements aux forces de l’ordre pour que les enquêtes aboutissent et que les coupables soient mis hors d’état de nuire.

Immigration, drogue, insécurité : le drame hélas évident d’Ollioules

Sans titre

Communiqué de presse de Nicole Marchesi, conseillère municipale d’Ollioules, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et responsable Rassemblement National de la 2e circonscription du Var

La fusillade, hier soir, en bas du quartier de La Baume à Ollioules présente un lourd bilan : trois morts et un blessé. Deux individus notoirement défavorablement connus des services de police étaient visés ; la troisième victime est une innocente touriste.

La légitime émotion suscitée doit aussi faire place à l’analyse qui confirme, hélas, les démarches que nous effectuons depuis deux ans auprès du Maire, des services de l’Etat de Police et de Justice ainsi que des services sociaux du département : La Baume est devenue un quartier « sensible », où les actes d’incivisme sont devenus de plus en plus insupportables.

Les causes sont évidentes aujourd’hui aux yeux de tous : immigration, drogue et donc insécurité galopante. L’impunité des voyous, le laxisme judiciaire, l’absence de véritable combat contre les trafics et des forces de l’ordre souvent démunies : il faut que cela cesse. Nous demandons qu’enfin la vie des gens soit protégée, l’ensauvagement de la société soit endigué et les malfaisants mis hors d’état de nuire !

Conseil municipal de Toulon : ces dates volantes…

2019.7.CM.ToulonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal et responsable du Rassemblement National de la ville de Toulon 

La date du conseil municipal de ce 18 juillet vient d’être reportée au lendemain. C’est la 4e fois depuis le début de l’année qu’une séance change de date avec un court préavis. La ville de Toulon ne serait-elle plus capable d’anticiper ses séances du conseil municipal ou de les préparer dans les temps ? Il peut arriver qu’un impérieux événement ordonne une modification de l’agenda, mais que cela devienne l’habitude relève soit de l’amateurisme soit d’une insolente incorrection.

Pour rappel les élus et notamment ceux de la minorité ne sont pas à la disposition de caprices ou de changements brutaux de l’exécutif. Les obligations familiales, sociales ou professionnelles de chacun imposent à tous une organisation. Le respect mutuel passe par celui des règles évidentes de la bienséance.

Nous écrivons ce jour au Maire de Toulon pour lui faire part de notre profonde insatisfaction et lui demander des comptes.