Revue de presse du 26 novembre 2016…

Var Matin revenait sur la réunion du comité de quartier Aguillon-Eygoutier de jeudi dernier

2016-11-26-2

…et dans un second article on revient sur le conseil municipal d’hier

2016-11-26-1

Publicités

France3, reportage campagne SIDA

France 3 revenait dans son JT d’hier soir sur mon action contre la scandaleuse campagne d’affichage de « prévention » du Sida, une campagne qui légitime surtout les facteurs d’aggravation du risque ! Le du ministère de la Santé banalise des comportements à risques, accessibles de surcroît au discernement notamment des enfants, à travers l’expression « coup d’un soir », « coup d’une nuit » ou encore « avec un inconnu ».

SIDA : la scandaleuse campagne de prévention qui légitime l’aggravation du risque !

visu-comm-sida

[Communiqué de presse]

Depuis quelques jours, une campagne publique s’affiche dans les rues de Toulon et de nombreuses autres villes en France. Destinée à la prévention des personnes de même sexe contre le virus IH (Sida), cette opération légitime très explicitement des pratiques sexuelles qui sont en elles-mêmes des comportements à risques : « s’éclater », « s’oublier », « coup d’un soir » ou encore « avec un inconnu ».

Présentes notamment devant les écoles, ces affiches provoquent de surcroît un légitime émoi de parents ne souhaitant pas voir banaliser aux yeux de leurs enfants de 5 ou 10 ans ces pratiques sexuelles très « libres ». Nous nous associons à cette protestation.

Avec le groupe Front National de Toulon, nous demandons au Sénateur-Maire Hubert Falco la même prudence que ses collègues Les Républicains d’Angers ou d’Aulnay-sous-Bois et de faire retirer ces affiches du domaine public. Un message sanitaire doit être consensuel, respecter le droit de chacun et surtout ne pas être un facteur d’aggravation du risque !

Bactérie Xyella Fastidiosa : ne laissons pas Bruxelles condamner les producteurs du Sud !

sans-titre

[communiqué de presse]

Il est maintenant certain que la bactérie Xyella Fastidiosa est arrivée dans notre département du Var. Du groupe des protéobactéries de type Gamma, cette bactérie est reconnue pour être particulièrement nuisible pour plus de deux cents espèces végétales poussant dans notre région.

La lutte prophylactique contre ce fléau qui a déjà ravagé des espèces en Italie est urgente. La filière pépinière et horticole compte ici des centaines d’entreprises ; face à l’extrême gravité de la situation, un règlement européen empêche le traitement efficace contre cette bactérie.

Il est impérieux que les pouvoirs publics locaux (communes, conseil départemental et conseil régional) fassent pression sur la Commission européenne afin de rendre inopérantes les dispositions de l’article 9-2 de sa Décision d’Exécution n°2015/789 du 18 mai 2015. Bruxelles ne peut avoir le droit de faire peser un tel risque de ravage sur nos filières agricoles. Il en va de la survie de tant de producteurs et de leurs employés.

Multiplions les crèches de Noël à Toulon !

creches

Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller communautaire et conseiller municipal de Toulon, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

En décembre 2015, la crèche retirée par la Mairie sur la place de la Liberté à Toulon avait fait polémique à juste titre. Avec la récente décision du Conseil d’Etat, nous ne pouvons qu’engager le Maire Hubert Falco à favoriser enfin cette tradition éminemment française et provençale.

Cette pratique culturelle enracinée se justifie d’autant plus ici par l’histoire de l’intense activité de l’église catholique dans la vie sociale de notre ville ayant abrité une douzaine de couvents d’hommes ou de femmes  aux œuvres multiples.

L’exemple de l’hôpital Chalucet en fut un exemple probant, construit en 1700 par Monseigneur Bonnin de Chalucet, évêque de Toulon, avec son propre argent, lui qui consacra sa vie aux pauvres. A l’heure où le quartier Chalucet se métamorphose, les images réaffirmées de la crèche seront à la fois un message de respect du passé mais aussi une espérance en l’avenir.