« Naval group », ce « E » qui peut tout changer !

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
Fleuron 4 fois centenaire de l’industrie maritime et militaire de notre pays, DCNS vient d’annoncer son changement de nom en « Naval group ». Une évolution « not chic » et même un peu « to much ».
Changer de nom n’est pas tabou. Mais nier l’identité française de ce qui fut cette entreprise d’Etat de la « Direction des constructions navales » est un nouveau marqueur du recul de l’affirmation de notre identité.
Nous comprenons l’ouverture à l’international et la recherche d’une marque plus parlante. Mais un « E » à la fin de « group » n’aurait pas gâché ce souhait et aurait maintenu un caractère français. Édifiant et regrettable ; mais au concours de l’absurde, les penseurs bobos ont encore de la ressource. Il est encore temps de corriger cette ineptie volontaire ou non !  
Publicités

Retour sur le conseil municipal de Toulon du vendredi 23 juin

Déploiement de la fibre à Toulon : le travailleur détaché favorisé !

Le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble de la ville était attendu. Avec les chantiers en cours, c’est le travailleur français qui risque d’être déçu : un prestataire portugais aux véhicules immatriculés là-bas est de plus en plus visible dans certains quartiers de Toulon.
 
La politique de concurrence déloyale imposée par la commission supranationale de Bruxelles bat donc son plein sur nos terres, à la plus grande défaveur de nos travailleurs locaux et des entreprises du bassin.
 
Sans patriotisme économique, il est évident que ces constats continueront de se multiplier. Avec force, le Front National réclame le bon sens de cette préférence nationale. Partout où nous siégeons, nous nous battons pour défendre les intérêts de la France et des Français d’abord !

En finir avec l’immigration-invasion, je m’y engage

Plus de 40 ans d’une folle politique migratoire nous ont emmené la société multiculturelle devenue multiconflictuelle. je veux renouer avec une politique de défense de la France et des Français d’abord !

Favoriser une France prospère, je m’y engage !

Demain député, je veux proposer et voter des lois qui favoriseront une économie réelle qui profitera aux Français, à nos artisans, nos commerçants, nos chefs de petites et moyennes entreprises.