Conseil municipal du 27 septembre 2018

[REVUE DE PRESSE] Var Matin revenait dans son édition d’aujourd’hui sur notre conseil municipal d’hier à Toulon.

image2

Publicités

A Dieu, Patrick !

patrick_deroin
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur
Le délégué départemental du Rassemblement National des Hautes-Alpes, Patrick Deroin, vient de nous quitter. Il luttait depuis un an contre la maladie qui le rongeait, avec courage et pugnacité comme il a mené toute sa vie. Officier de Marine, il avait choisi les Alpes du Sud pour prendre sa retraite, lui qui aimait tant randonner dans ces montagnes qui élèvent l’homme.
A tous les siens, nous présentons nos sincères condoléances. Sa famille politique à laquelle il était si attaché, d’abord discrètement lorsqu’il servait la France en observant son devoir de réserve, puis publiquement dans ses nombreuses candidatures sous les couleurs du Front National, pleure un camarade. Que la Foi catholique qui l’animait puisse l’endormir à présent dans une paix certaine.

Leçons pour un déplacement du 1er ministre à 150.000€ le trajet… 

comm.EP.

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Canard Enchaîné de ce jour fait le calcul du coût de déplacement fin août du Premier ministre Édouard Philippe dans les Hautes-Alpes, lors des Assises de l’eau. Ce jour-là, il n’a pas apporté plus qu’une annonce sur une « aide » au règlement de la facture pour certains particuliers et le nécessaire entretien des canalisations par les collectivités.

Selon le palmipède, sur la base des coûts estimés par la Cour des comptes, 150.000€ auraient été nécessaires pour effectuer le trajet. Des problèmes météos et un agenda chargé auraient obligé la monopolisation de deux avions et de deux hélicoptères.

Pour le Rassemblement National, ce montant exorbitant est tout simplement la preuve, s’il en était besoin, de l’enclavement perpétuel des Hautes-Alpes et de ses grandes difficultés d’accès. L’absence d’un plan d’aménagement du territoire cohérent accentue ces déséquilibres. La leçon du 28 août servira-elle au gouvernement ? Dans les Alpes du Sud on supporte cela depuis déjà trop longtemps…