Clinique Malartic : le Front National soutient les négociations pour la reprise

comm.malartic
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, responsable Front National de la 2e circonscription de Var, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
.
La possible fermeture de la clinique Malartic à Ollioules inquiète à juste titre. Clinique mutualiste abordable pour le plus grand nombre, elle permet proximité et soins pour nombre de Toulonnais, Ollioulais, Seynois ou bien d’autres.
 .
La crise sanitaire que vit notre pays provoque ce genre de symptôme inquiétant. La fermeture d’une clinique serait un symbole catastrophique en plus du désastre pour les gens d’ici, et nous priverait pour le cas spécifique de Malartic d’un maillon nécessaire dans la diversité de l’offre médicale.
 .
Le Front National se joint aux élus locaux, nombreux, qui demandent à l’Agence régionale de santé et aux partenaires de tout faire pour favoriser la reprise de la clinique qui devra sûrement évoluer, mais qui reste un maillon essentiel du secteur.
Publicités

Toulon : expulsons immédiatement tous les migrants délinquants !

2017.10.visu.comm.migrants

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

 Cette nuit du 11 au 12 octobre 2017, un groupe de migrants, dont certains récidivistes, a semé la terreur en cambriolant plusieurs maisons dans le quartier du Petit Bois à Toulon, gazant les occupants à la lacrymogène. 

 Le sang-froid de certains riverains, ripostant par légitime défense, et l’intervention des forces de l’ordre ont permis l’arrestation des délinquants. Seront-ils à nouveau relâchés par une justice permissive ou sans moyens ? Le conseil départemental paiera-t-il encore leurs hébergements à l’hôtel, leurs frais ?

 Nous exigeons au contraire leur expulsion immédiate du territoire ainsi que toutes les mesures qui permettront que cesse chez nous cette insupportable politique d’accueil sans distinction et de laxisme d’un État  complice.

Squat muré à Toulon : défendre et soutenir les nôtres !

2017.10.2.squat.toulon
Depuis quelques jours une certaine gauche est en émoi : un squat insalubre a été fermé par la Mairie de Toulon, au boulevard Desaix. A grands cris de « que vont devenir les gens qui l’occupaient ? », la gauche locale tente d’indigner l’opinion. 
 
Mais chacun sait qu’à Toulon comme ailleurs, les hébergements d’urgence dans les hôtels sont réservés aux clandestins migrants, cette écrasante majorité de jeunes hommes vivant chez nous et à nos frais. Ils ont d’ailleurs été ramenés chez nous par les réseaux d’associations du même bord politique que ceux qui s’émeuvent du sort des autres. 
Le groupe Front National à la Mairie de Toulon rappelle que :
– les squats ne sont ni légaux ni justifiés d’un point de vue sanitaire : il faut les fermer
– trop de nécessiteux nationaux sont aujourd’hui encore délaissés : cette vraie détresse sociale des nôtres est une priorité
– l’immigration massive incontrôlée et l’appel d’air fait aux migrants est une folie : on ne peut accueillir chez nous toute la misère du monde