Ouverture à la concurrence des TER : la parole politique engage !

L’ouverture à la concurrence des TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur ressemble de plus en plus à un concours d’annonces superlatives dont l’enthousiasme laisse rêveur.

Dès 2019, Renaud Muselier, sur un petit nuage, affirmait haut et fort qu’on allait voir des trains TER à l’heure, propres, doublés et, je cite, « à des prix canonissimes ».

Tout allait changer en changeant d’opérateur.

Tout allait changer en virant la SNCF avec qui la région était en délicatesse.

Nous lui avions conseillé un peu de prudence dans ses affirmations, lui rappelant le flop retentissant de la libéralisation du rail outre-Manche, par exemple.

Depuis, un arrangement a été trouvé très discrètement pour purger les contentieux engagés par la SNCF contre la région et au final, l’opérateur historique est en voie de récupérer la majeure partie du marché des transports régionaux.

Le concert de louanges sur la probable prise de 10% du trafic régional par Transdev est évidemment plus discret sur les 23% conservé par… SNCF pour 1,5 Milliard sur 10 ans, qui se taille la part du lion.

Nous resterons très vigilants sur ce dossier, sur les contrats et leur mise en application réelle, effective, l’intérêt des usagers des TER de notre région étant notre priorité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s