La permanence de campagne de Gap dégradée

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne
Tête de liste FN dans les Hautes-Alpes

Cette nuit, notre permanence de campagne du boulevard de la Libération à Gap a été dégradée. L’enseigne a été violemment arrachée et volée.

A quelques jours de la venue de Marion Maréchal-Le Pen à Laragne pour notre grand meeting alpin (dimanche 15 novembre, 15h30 au Boulodrome couvert – Espace Pralong), ce nouvel épisode, loin d’entamer notre volonté, prouve s’il en était besoin que nous gênons certains.

La libre expression politique semble être un long exercice d’apprentissage pour quelques adversaires. Le Front National continue son chemin, animé de ses convictions au service de nos compatriotes. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à nous rejoindre. L’affluence des visites dans cette permanence en est le meilleur thermomètre. La cible semblait être toute trouvée.

Migrants de Briançon : guerre et mensonge

Navarranne.bras.tlnCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, secrétaire départemental FN 05, membre du comité central du FN

Les candidats socialistes Christophe Castaner et Christophie Pierrel sont allés hier soir « accueillir » les migrants venus en bus de Calais pour s’installer à Briançon dans les Hautes-Alpes.

Contrairement à ce qui était annoncé, ces gens entrés clandestinement sur notre territoire ne sont pas tous issus de pays « en guerre », puisque ce n’est pas le cas de l’Iran ou du Tchad. On en est plus à une approximation voir à un mensonge près de la part de nos gouvernants.

Le plus malheureux c’est que l’on ne pourra rien faire pour ces « migrants » ; ils travailleront peut-être illégalement et à vil prix, seront logés aux frais du contribuable. Certains auront peut-être droit à une régularisation. Dans le lot, un ou deux répondront peut-être au véritable statut de réfugié ; tous resteront quoiqu’il en soit en France, comme l’écrasante majorité des déboutés du droit d’asile. Quand les lois ne sont plus observées, on appelle cela l’anarchie.

Tous les pays d’Afrique et d’Asie de l’Ouest regorgent de gens malheureux, insatisfaits du pouvoir en place, pouvoir qui est souvent un peu « dur » ou « répressif ». C’est ce qui justifie pour MM Castaner, Pierrel et pour les autres, « l’accueil des migrants ». 1,5 milliards de personnes pourraient prétendre se réfugier chez nous… CQFD ! Et maintenant ils sont tous au courant.

« S’OCCUPER DES NÔTRES AVANT LES AUTRES »

Une trentaine de migrants, originaires du Soudan et d’Erythrée, sont attendus à Briançon. Ils viennent de Calais où ils vivaient jusqu’ici dans des conditions indignes. Cet accueil à Briançon se fera à la demande de l’État en collaboration avec la commune (qui s’était prononcée il y a quelques semaines en faveur de l’accueil de réfugiés) et plusieurs partenaires locaux : association Mappemonde (accompagnement social), OPH (hébergement), croix rouge et protection civile, secours populaire, secours catholique, paroisse, maison de l’orient, centre hospitalier, SDIS…*

Pour Amaury Navarranne, tête de liste FN dans les Hautes-Alpes, il faudrait d’abord s’occuper de la misère française avant de s’occuper de celle des autres.

Commissaire politique contre libres échanges responsables !

Navarranne.bras.tlnCommuniqué d’Amaury Navarranne
Tête de liste Haute-Alpes « La France plein Sud »
 –

Dans un communiqué de presse au ton comminatoire diffusé ce jour, Jean-Michel Arnaud, Maire “Les Républicains” de Tallard, interpelle Rémy Oddou, Maire de Lettret, lui demandant de confirmer s’il avait eu un entretien avec Marion Maréchal-Le-Pen et moi-même. Pris actuellement dans une polémique sur la conception du débat démocratique au sein de la communauté de communes où siègent les deux élus, le Maire de Tallard pensait peut-être utiliser la vieille méthode du terrorisme intellectuel. Las… 

 –
 Très sereinement, cette rencontre organisée dans le cadre de l’association des maires ruraux a bien été confirmée. TOUS les candidats aux régionales seront d’ailleurs interrogés. Cette conception des échanges libres est à priori étrangère à ceux qui s’autoproclament très vite républicains pour mieux en exclure certains. L’action politique se devrait d’être d’abord pourtant guidée par le bien commun et non par les querelles et suspicions bidons ou anathèmes. 
 Si le commissaire politique Arnaud s’intéresse tant à notre agenda, je lui propose de lui en copier quelques parties, notamment celles des rencontres individuelles avec des élus ou cadres de sa formation politique qui cherchent aujourd’hui à négocier quelques places… Le soviet suprême aura alors de quoi faire !
LeDauphine.11.10.2015