Vous défendre à l’Assemblée !

Dans toutes les boîtes aux lettres de la circo, sur les marchés et en porte-à-porte, dans nos réunions à vos domiciles avec vos voisins, amis, retrouvez mes engagements pour vous défendre à l’Assemblée.

(téléchargez le tract en cliquant sur l’image)

Législatives de juin : le 3e tour !

Je défendrai nos couleurs lors des élections législatives des 12 et 19 juin dans la 1ère circonscription du Var. A Toulon, du Pont-du-Las jusqu’au Cap Brun, en passant bien sûr par notre cœur de ville, les Trois Quartiers ou Saint-Jean-du-Var, dans tant de nos quartiers de la ville : mobilisation pour le 3e tour !

Fermeture de blocs chirurgicaux à l’hôpital Ste-Musse de Toulon : l’insupportable bilan d’Emmanuel Macron

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal Rassemblement National de Toulon 

La presse locale s’est fait l’écho de la déprogrammation d’un certain nombre d’opérations chirurgicales à l’hôpital public de Toulon Ste-Musse. Les problèmes d’effectifs en sont la raison principale, et la direction de l’hôpital semble, pour des questions de précaution, obligée de procéder à ces reports.

La crise sanitaire fut une triste occasion de constater les effets des coupes budgétaires et de désorganisation que l’hôpital public subit depuis tant d’années. Plutôt que de changer la néfaste trajectoire des gouvernements successifs à la tête de notre pays, Emmanuel Macron a continué dans cette folle politique. Ce gouvernement n’a même pas anticipé l’aggravation de la situation causée par la suspension sans salaire des soignants ne souhaitant pas se voir imposer des injections de vaccin.

A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, le cas de l’hôpital de Toulon comme de nombreux hôpitaux français souligne la justesse des propositions de Marine Le Pen : 

– augmenter les salaires des soignants exerçant à l’hôpital

– desserrer l’étau bureaucratique des établissements de santé pour libérer capacités de soins 

– réintégrer les soignants suspendus, qui n’ont pour seule volonté que de soigner

Décès de notre ami Jean Maestrati

Sa vie fut pleine d’engagements divers, de métiers qu’il a exercé avec passion. 

Pour nous, il était ce militant nationaliste qui, viscéralement amoureux de la France, ne comptait pas son temps pour la défense de ses idéaux. Engagé dans nos rangs, il fut un compagnon loyal, bienveillant ; il avait toujours une attention pour chacun, faisant plus particulièrement pour les plus discrets ou les plus faibles.
Croiser sa route ne laissait personne indifférent. Pour moi il fut un ami, un colistier lors des municipales de 2020, ou encore notre mandataire financier pour ces dernières élections départementales. Son départ brutal nous affecte d’autant plus qu’il était des nôtres jeudi soir, pour la rentrée du RN Toulon, à la fédé. A ses enfants, à ses proches, nous présentons nos sincères condoléances.

Salut à toi, Jean. Tu es à présent entre les mains de Dieu. Nos prières t’accompagnent comme tu continueras ici-bas à accompagner nos pas. 

Amaury Navarranne

Rassemblement pour les libertés !

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, responsable du Rassemblement National de Toulon 

Comme plusieurs milliers de varois, ce samedi 17 juillet nous avons tenu avec un certain nombre de militants et élus du RN de rejoindre le rassemblement à Toulon pour les libertés face à l’instauration du Pass sanitaire. Alors que le gouvernement voudrait nous imposer un véritable changement de société où la liberté s’efface avec une contrainte et un chantage à la vie sociale, la solidarité nationale cède au profit d’une société de défiance et de contrôle. La culpabilisation et la délation deviendraient la norme dans les rapports sociaux. Nous ne l’acceptons pas. 

Le sujet n’est pas d’être “pour” ou “contre” le vaccin. On peut parfaitement être vacciné et opposé au pass vaccinal, ou encore ne pas être vacciné sans remettre en cause l’avantage pour les populations volontaires ou encore « à risque » de recevoir leurs injections lorsque la balance bénéfice-risque le leur suggère.

L’obligation vaccinale avec un produit en phase expérimentale est illégale ; l’obligation indirecte déguisée ne l’est pas plus. Face aux fractures françaises, nous en appelons au bon sens et à la responsabilité de chacun, dans le respect des libertés essentielles.