Ces transgressifs qui refusent la transgression…

Portrait Navarranne small size [Tribune libre d’Amaury Navarranne, responsable du Rassemblement National de Toulon]

Depuis quelques jours, après une intervention de notre collègue Laure Lavalette en séance du conseil municipal de Toulon, l’équipe du Théâtre Liberté est en émoi : le Rassemblement National aurait attaqué par des propos insultants « la scène nationale ».

Laure Lavalette, l’une de nos élus, a en effet critiqué le versement de subventions publiques à un théâtre programmant des spectacles ces dernières semaines autour des thématiques transgenres ou autres du mouvement LGBT+ (lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et assimilées…).

Ainsi donc, au Théâtre Liberté où l’on a sans cesse à la bouche que « la culture doit être transgressive », on se choque bien vite lorsque d’autres portent un avis transgressif sur leurs programmations. Étonnant paradoxe !

En soit, ce n’est en rien contre la liberté culturelle que nous nous exprimons. Nous nous bornons à donner une position politique concernant l’utilisation des deniers publics, le Théâtre Liberté étant grassement subventionné par nos collectivités. La Métropole vient par exemple de leur verser 2,6 millions d’€uros de dotation annuelle.

Notre droit et notre devoir est de juger de l’utilisation de ces sommes. Et ce n’est pas la première fois que nous exprimons notre réprobation de l’orientation clairement idéologique de ce lieu. En 2018, à plusieurs reprises, y a été organisées des soirées caritatives pour soutenir l’association SOS Méditerranée, structure que nous dénonçons depuis des années comme complice des passeurs de migrants clandestins. Le ministre de l’Intérieur vient d’ailleurs récemment de reconnaître leur rôle très troublant. Et ces spectacles LGBTIQ(…) ne sont pas non-plus à nos yeux acceptables avec l’argent de la collectivité. Nos enfants qui participent aux activités du Théâtre au titre des partenariats avec les collectivités qui les financent n’ont pas à recevoir dans ces lieux des contenus tendancieux et orientés.

Que les riches, stars et grands journalistes qui composent la programmation et dirigent le Théâtre Liberté le fassent avec leur propre argent et celui de leurs amis mécènes s’ils le veulent. Mais pas avec l’argent public, pas avec le nôtre, pas avec celui des Toulonnais !

La propagande du Théâtre Liberté :

Publicités

Européennes : Plébiscite pour le RN à Toulon !

2019.5.comm.europ
Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, membre du conseil national du rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal et responsable du RN de Toulon
.

Avec une participation légèrement au-dessus de la moyenne nationale, les électeurs de la ville de Toulon ont placé très largement en tête la liste du Rassemblement National, près de 10 points devant la liste de la République en Marche, 20 points devant celle des Républicains.

Ce résultat est un véritable plébiscite, le meilleur en France pour notre formation politique sur les villes de plus de 100.000 habitants. Il est le résultat de la formidable dynamique de campagne de Jordan Bardella, notre tête de liste, de Marine Le Pen qui poussait cette liste, mais aussi de nos militants qui, à Toulon comme ailleurs, ont mené cette bataille avec dynamisme et détermination. Nous remercions également tous nos électeurs que nous défendrons encore plus nombreux au Parlement européen.

S’il est évident que ce résultat appelle à la dissolution de l’Assemblée nationale pour qu’Emmanuel Macron remette sa majorité en jeu, il est localement aussi la sanction des élites. Sans confondre les scrutins, la prochaine échéance municipale sera une nouvelle occasion de défendre notre vision et nos ambitions pour les territoires, dans le sillage du redressement national et européen que nous incarnons.

Contester c’est bien, voter c’est mieux ! Inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 mars 2019

2019.1.30.vote.inscriptionCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon

La révolte légitime des Gilets Jaunes doit trouver une traduction politique. Par exemple une représentation proportionnelle de toutes les tendances à l’Assemblée Nationale serait au moins l’assurance, pour le plus grand nombre, de se faire entendre.

Le gouvernement et le Président de la République refusent de rétablir une vraie représentation nationale, utilisant le faux-fuyant d’un « Grand débat national » pour ne rien réellement changer. Il faut donc se saisir des prochaines élections européennes du 26 mai en France pour élire des députés européens qui vous défendront vraiment, et asséner au système un message fort, un signal clair !

Chaque citoyen de 18 ans révolus a jusqu’au 31 mars (et non plus seulement au 31 décembre de l’année précédant l’élection, comme habituellement) pour s’inscrire ou se réinscrire sur les listes électorales. Nous vous invitons à vérifier votre statut auprès du service Elections de votre Mairie (à Toulon c’est avenue de la République, au 1er étage). Il reste deux mois : ne laissez pas votre voix se perdre !

Vœux du Président de l’Union patronale du Var : l’avanie !

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon

2019.1.8.comm.upv

Gérard Cerutti présentait hier ses vœux dans la salle de réception de l’Opéra de Toulon. A cette occasion, le Président de l’Union patronale du Var s’est autorisé à attaquer « les Gilets Jaunes », leurs « revendications séditieuses et antinomiques », affirmant que « le peuple français ne se réduit pas à celui des ronds-points ».

Quelques  débordements ne peuvent confondre la révolte légitime des Gilets Jaunes avec une infime minorité de provocateurs. Car le peuple français c’est aussi justement cette France des ronds-points où se retrouvent des artisans, des commerçants, des professions libérales ou encore des chefs de petites et moyennes entreprises, tous accablés de taxes et de charges, tous soumis à des choix politiques qui usent abusent du travail des Français.

La campagne en cours pour la présidence de l’UPV ne doit pas être l’occasion d’humilier celles et ceux qui cherchent à faire éclore une ambition pour changer les choses dans notre pays. Nous dénonçons l’arrogance et le mépris d’une hyper-classe qui, à l’instar de son chouchou Macron, ici ou ailleurs, continue dans l’aveuglement inconscient de sa propre ambition. La sortie de crise est possible, et la réponse ne sera que politique, en commençant par retrouver une vraie représentation populaire, tel que le propose le Rassemblement National. 

NON ! à l’augmentation du tarif des bus et trains express régionaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur

2018.12.comm.ter.navarranne.visuCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National et conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

En Provence-Alpes-Côte d’Azur et partout en France la légitime colère de nos compatriotes s’impose dans le débat public contre les taxes et autres surcoûts constants. Dans ce même temps, l’exécutif régional veut faire voter, dans le huis-clos de sa prochaine commission permanente du 14 décembre, une augmentation d’en moyenne 5% des tarifs des bus et trains express régionaux pour 2019.

Parlant incessamment de leur « Cop d’avance », Renaud Muselier et ses élus prendraient ici une décision parfaitement incohérente. Si la majorité veut compenser nous ne savons quelle augmentation du coût des carburants ou d’autres matières premières, elle ne doit en aucun cas punir l’usager du transport collectif qui, lui, fait un vrai geste pour l’environnement !

Le Rassemblement National s’opposera vendredi à ce choix inique de l’augmentation de ces tarifs. Nous pointerons les dépenses somptuaires que la collectivité pourrait s’économiser en cabinets d’études, publicités, réceptions ou autres opérations marketing (la marque « Sud »…) plutôt que de sanctionner l’usager du transport en commun. Il en va d’un devoir de responsabilité et de bon sens.