Deux sujets typiques au dernier conseil municipal de Toulon

Politique de la ville, la réalité de la soumission au communautarisme. En prétendant répondre aux problématiques de l’immigration, les pouvoirs publics ne cessent d’en aggraver les causes et leurs conséquences :

Quand les abeilles meurent, les jours de l’homme sont en danger : la nécessaire protection de nos abeilles et de notre éco-système, tout en déplorant que l’on continue d’implanter des essences comme le tilleul argenté dont on sait à présent que leur pollen tue les abeilles :

Toulon, réouverture des bars et des restaurants : le stationnement doit rester gratuit entre midi et 14h, des arceaux installés pour les vélos

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon et membre du conseil national du Rassemblement National

La réouverture des bars et des restaurants s’accompagne à Toulon de la reprise du stationnement payant en surface. La sage décision de le rendre gratuit pendant le confinement ne pouvait durer, même si une mesure dérogatoire est maintenue pour le samedi, jusqu’au 1er septembre. Si la gratuité permanente ne s’accompagnerait que du stationnement de trop nombreux véhicules ventouses, il apparaît évident qu’un coup de pouce à nos restaurateurs justifie un point de notre programme des dernières élections municipales : le passage du créneau 12h-14h en non-payant.

Après cette période délicate qui n’en est qu’à son début quant à ses conséquences économiques, nos commerçants ont besoin d’un sérieux coup de pouce pour la relance, et cela passe par cette mesure favorisant la fréquentation notamment de nos restaurants en ville et dans tous les quartiers. Elle n’est pas la seule : la disposition d’arceaux parking vélo doit aussi favoriser les déplacements doux ; il faut en équiper nos rues.

Le Rassemblement National de Toulon demande donc au Maire de la ville, Hubert Falco, de prendre ces dispositions qui, pesant à la marge sur les finances équilibrées de la ville, constituera un soutien fort à nos établissements et nos entrepreneurs.

Il est (hélas) revenu le temps des pelleteuses et des abattages…

2020.5.19.pelleteuses

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseille municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Le cas de l’abattage des emblématiques platanes du Mourillon soulève une légitime émotion chez les habitants ou les habitués de ce quartier de Toulon. Le chancre, maladie qui frappe ces arbres, justifie peut-être d’en couper certains. Mais en refusant de communiquer les résultats de tests antérieurs et en ayant agi de son côté, sans concertation par exemple avec le comité d’intérêt local, Hubert Falco renoue avec sa politique municipale d’avant en matière d’environnement ou d’urbanisme.

Les pelleteuses vont à nouveau fonctionner à plein régime. Les maisons individuelles seront à nouveau massivement substituées par des immeubles partout, sans réflexion urbanistique ou cohérence architecturale. On continuera à couper des arbres et à dévégétaliser nos places et nos rues comme jamais !

Pour sa saison 4, la série réalité Falco avait comme slogan publicitaire « Toujours plus fort ensemble ». En attendant c’est la mobilisation des habitants du Mourillon qui a été plus forte : abattage massif vient d’être retardé et n’a pas débuté ce jour comme prévu. Se mobiliser bénéficie toujours aux gens de bonne volonté !

S’entourer de militaires en uniforme ne fait pas de tout le monde un chef de guerre…

Sans titreTribune libre d’Amaury Navarranne, conseiller municipal de Toulon -Rassemblement National

La mise en scène était martiale : entouré de militaires haut gradés en uniforme, le « chef de guerre » Hubert Falco présentait hier à la presse son plan de distribution de masques tissus gratuits à la population. N’y cherchez pas les élus, encore moins ceux de l’opposition : rien ne devait filtrer de la stratégie « usine à gaz » du Maire de Toulon et président de la métropole. A partir de ce matin il était possible de se connecter au site de la ville ou de téléphoner au numéro dédié. Dans de nombreuses communes de la métropole, ou bien encore ailleurs en France, grandes ou petites avaient déjà réussi depuis des jours ces distributions.

30 minutes… Il aura suffi de 30 minutes pour mettre hors d’usage tout le plan du « chef de guerre ». Site inaccessible, numéro de téléphone saturé. Pour les plus chanceux les rendez-vous de réception pouvaient être fixés par exemple au 18 Mai, dans le créneau horaire de 8H15 à 8H29 précisément…

« Victime de son succès » : les communicants de la ville de Toulon expliquaient que l’affluence (inattendue pour eux, donc) ne pouvait être traitée. En lançant son opération « masques gratuits » à 6 jours d’un déconfinement tant attendu et dont on ne sait plus très bien si le masque sera ensuite obligatoire ou non, Hubert Falco et ses « communicants » n’avaient pas anticipé que 171.000 toulonnais ça faisait du monde…

Et dans la stratégie militaire d’Hubert Falco, il manquait aussi l’attention envers nos aînés. Ainsi donc, les plus débrouillards des trentenaires seront servi avant les septuagénaires. La liste des électeurs de la commune (avec leur date de naissance) aurait par exemple pu être utile pour organiser en amont un service prioritaire des populations les plus à risques ; mais n’en demandez pas trop…

L’armée assurera sa mission de ramener et stocker les masques demain. Mais l’expérience de ce matin, « côté civil », laisse entrevoir une suite des inscriptions et de la distribution folle. Je vous donne alors un bon conseil : ne comptez d’abord que sur vous-même dans cette crise, pour assurer vos arrières et vous coudre ou vous trouver un masque. Puis allez aussi chercher votre masque « municipal » et celui des vôtres si vous avez du temps : ce sont juste vos impôts qui les payent. Et retenez la leçon : s’entourer de militaires en uniforme ne fera pas de tout le monde un chef de guerre.

Masques : si l’on communique, il faut communiquer utilement !

Ce matin, je demande au Maire de Toulon de bien vouloir adopter une communication enfin claire sur les masques annoncés. Une page totalement inutile sur le site de la ville et un site dédié pour lequel on indique l’adresse mais qui est inexistant, ne servent à rien. Soit on ne publie rien, soit on publie un message utile. Et ça fait 4 jours que c’est ainsi… Espérons que notre action permettra à nouveau un peu de clarté !

masques.site.ville

masques.site.spe

Le masque jaune : mieux se protéger du virus ET du gouvernement !

 

Merci à cette maman qui nous a offert ce premier masque jaune : une petite entaille dans votre gilet jaune, l’intérieur du masque doublé en tissus conseillé AFNOR, deux élastiques et vous voilà avec une bonne protection contre le virus mais aussi contre les mensonges du gouvernement 😉

Nous réitérons avec instance : couvre-feu à Toulon !

1f620Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du RN, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
Je demandais la semaine passée au Maire de Toulon de prendre un arrêté afin d’instaurer un couvre-feu de 21h à 6h pour imposer une tranquillité nocturne sur la ville pendant cette période de confinement. Hubert Falco avait répondu par une fin de non recevoir.
.
Il est pourtant bien temps de donner tous les moyens aux forces de l’ordre pour faire respecter les règles dans les quartiers sensibles ou les zones communautarisées. Là, le confinement n’est pas respecté, et les « autorisations abusives » servent à tous les débordements. Les trafiquants de drogues commencent même leur « service de livraison ».
.
Alors que cette semaine la situation hospitalière va devenir très tendue dans notre région, combien de nos aînés de plus de 70 ans ne seront pas admis à l’hôpital pour laisser la place à des “jeunes” qui n’auront pas respecté le confinement ? Combien de policiers continueront à se faire cracher au visage par ceux à qui l’impunité profite ? Je réitère donc avec instance notre demande : pour couvre-feu à Toulon comme dans de nombreux autres endroits !

TOULON : il faut à présent ordonner un COUVRE-FEU de 21h à 6h

2020.3.22.comm.couvrefeu
communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National
Le confinement promulgué par l’Etat devrait donner des effets d’ici le courant du mois d’avril. De très nombreux Français, à commencer par les Toulonnais, respectent ces règles élémentaires. Néanmoins un certain nombre d’inconscients ou de provocateurs continuent leur vie « comme si rien n’était ».
.
Le plus flagrant se passe dans les quartiers communautarisés où le « vivre-ensemble » est une fois de plus mis à rude épreuve face à la réalité. Au Pont-du-Las, un bar à chicha au patron qui « s’en fout », a heureusement été fermé depuis par le Préfet. A Sainte-Musse, les dealers se sont organisés et maintiennent la rue. Commencent aussi les cambriolages de lieux ou véhicules de santé pour y voler des masques. Dans de très nombreux points sensibles, « la guerre » contre le coronavirus rencontre de nouveaux ennemis qui, eux, sont bien visibles.
.
Je demande solennellement au Maire de Toulon de prendre un arrêté afin d’ordonner un couvre-feu de 21h à 6h du matin pour remettre de l’ordre dans cette situation déjà compliquée. Je salue son engagement initial, depuis mardi et le début du confinement, pour maintenir le service public avec les précautions nécessaires ; il faut à présent engager une action supplémentaire pour nous protéger, et nous donner toutes les chances de rétablir la sécurité et la salubrité.