Oui ! Les plages de Toulon doivent redevenir accessibles

2020.5.plages
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National
Le gouvernement vient de communiquer sa stratégie de déconfinement à partir du 11 mai. La réouverture des plages n’y est pas envisagée, sauf si le Maire le demande au préfet, en lui présentant une organisation capable de garantir la distanciation physique.
L’interdiction de la natation ou de la promenade sur les chemins piétonniers doit enfin cesser. A l’air libre, pour des activités saines, les risques sont bien moins importants que dans un hypermarché ! Un peu d’intelligence ne ferait pas de mal dans cette période…
Le Maire de Toulon doit donc se saisir de cette possibilité d’autorisation dès maintenant, et pour qu’elle soit effective dès le 11 mai, en espérant (mais ceci est un autre débat) que nos restaurateurs pourront aussi retrouver bien vite leur droit de rouvrir leurs établissements.

Oui ! le vélo est autorisé pour tout déplacement à Toulon comme ailleurs !

comm.velo

communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Le sujet n’en aurait pas été un localement si le Maire de Toulon avait accepté l’interpellation publique que je lui adressais le 28 avril dernier. Mais en me répondant que ce sujet était « dérisoire », qu’il était surtout occupé « à sauver des vies » (sic!), s’étonnant même que « j’ignore la loi » (alors même que je précisais qu’il suffisait de lire cette dernière, par exemple l’article 3 du décret « covid19 » encadrant les déplacements), Hubert Falco a montré une nouvelle limite dans son écoute de l’opposition.

Le Conseil d’Etat vient pourtant de le rappeler : la pratique du vélo est parfaitement autorisée dans le cadre de la sortie sportive, dans la limite d’une heure et d’un kilomètre autour de chez soi, comme pour n’importe quel autre motif de l’attestation de déplacement.

Le gouvernement a modifié son interprétation fausse de sa propre loi, suite à l’injonction de l’autorité administrative. Je demande donc avec insistance que le Maire de Toulon fasse de même sur tous les moyens de communication où il a été abusivement prétendu d’interdire le vélo. La Police municipale doit aussi recevoir cette information. Si tel n’était pas le cas faudra-t-il en aller jusqu’en justice pour que le bon sens l’emporte enfin ?

Lettre ouverte : le vélo interdit à Toulon ?!

2020.4.26.velo.mairie.2

Monsieur le Maire,

Quelle a été ma surprise de découvrir sur la page Facebook de la ville de Toulon (lien suivant https://www.facebook.com/villedetoulon/photos/a.255154088698/10158400457243699) que l’on prétendait interdire la pratique du vélo dans le cadre de l’activité sportive ou de bien-être pendant cette période de confinement !

Alors que les Toulonnais subissent une situation inédite, dont la responsabilité et la durée sont dues au manque total de préparation et de vérité du gouvernement, il semble que les amateurs de vélo subissent la double peine. A ma connaissance, en aucun cas une quelconque directive ne peut prétendre interdire la pratique du vélo dans le cadre des mentions de l’attestation de déplacement, et ce pour tout motif. Ainsi donc chacun est libre d’aller faire ses courses, d’assister un proche, ou de prendre l’air avec son deux roues…

A moins que vous disposiez d’autres éléments, je vous prie, Monsieur le Maire, de bien vouloir faire retirer ces interdictions de toute communication de la ville. J’espère en outre que cette règle liberticide n’a pas été communiquée à nos agents de la Police municipale pour faire procéder à des verbalisations. Ils ont, vous en conviendrez, autre chose à faire que la chasse aux cyclistes.

En vous souhaitant bonne réception de cette demande, je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Amaury NAVARRANNE, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Pour la création d’une conférence locale en période de crise sanitaire

Sans titreLettre ouverte à Hubert Falco, maire de Toulon

Toulon, le 8 avril 2020

Monsieur le Maire,

A plusieurs reprises nous avons échangé sur la situation locale dans cette période de confinement et de crise sanitaire. Parfois nous avons souhaité vous voir prendre des décisions que vous refusiez d’acter, parfois nous saluions vos initiatives ou prises de position. Nous vous avons aussi proposé de participer concrètement à l’effort des volontaires du personnel municipal pour maintenir le lien avec les plus faibles ou les populations les plus à risque.

Ces échanges ont parfois été vifs, mais dans cette période, vous le savez, notre guide commun reste celui de l’efficacité au service de nos administrés.

Afin de favoriser nos échanges et de faire les points d’étapes nécessaires, nous sollicitons la création d’un rendez-vous hebdomadaire en Mairie ou par visioconférence entre le Maire et les principaux représentants de l’opposition municipale. Cette conférence locale permettra à la fois de fluidifier les informations, d’échanger sur les bonnes pratiques, et de faire un point sur les décisions prises.

En absence de possibilité de tenir de séance du conseil municipal pour une durée encore indéterminée, il est primordial de continuer à faire vivre la démocratie locale. Nous comptons donc sur le bon accueil que vous ferez à cette demande.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir nos salutations distinguées.

Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Toulonn’Aide, volontaires au service des autres !

2020.logo.toulonnaideNous sommes heureux de participer au lancement du collectif Toulonn’Aide, plateforme de soutien opérationnel d’un volontariat local, avec des relais dans chaque quartier de la ville, en support des initiatives particulières ou de celles de comités d’intérêts locaux, et favorisant les relations entre entreprises et particuliers ou entre volontaires et personnes en besoin.
 
Le site http://www.toulonnaide.fr propose un formulaire de contact qui permet à chacun de se signaler dans les domaines où il a des besoins ou des offres de service. Une équipe de volontaires regroupe ces besoins et ces offres pour y répondre au mieux. Cette équipe est aussi la cheville ouvrière des premières visites ou livraisons de courses à domicile
 
Enfin une présence sur les réseaux sociaux permet de communiquer sur les entreprises qui pratiquent la livraison à domicile ou sur nos activités. 

Nous réitérons avec instance : couvre-feu à Toulon !

1f620Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, membre du conseil national du RN, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
Je demandais la semaine passée au Maire de Toulon de prendre un arrêté afin d’instaurer un couvre-feu de 21h à 6h pour imposer une tranquillité nocturne sur la ville pendant cette période de confinement. Hubert Falco avait répondu par une fin de non recevoir.
.
Il est pourtant bien temps de donner tous les moyens aux forces de l’ordre pour faire respecter les règles dans les quartiers sensibles ou les zones communautarisées. Là, le confinement n’est pas respecté, et les « autorisations abusives » servent à tous les débordements. Les trafiquants de drogues commencent même leur « service de livraison ».
.
Alors que cette semaine la situation hospitalière va devenir très tendue dans notre région, combien de nos aînés de plus de 70 ans ne seront pas admis à l’hôpital pour laisser la place à des “jeunes” qui n’auront pas respecté le confinement ? Combien de policiers continueront à se faire cracher au visage par ceux à qui l’impunité profite ? Je réitère donc avec instance notre demande : pour couvre-feu à Toulon comme dans de nombreux autres endroits !