Le ministre de l’Intérieur annoncé à Toulon : des actes plutôt que des paroles !

2018.8.9.comm.FB

Communiqué de presse d’Amaury NAVARRANNE, conseiller national du Rassemblement National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

Le ministre de l’intérieur annonce qu’il sera en visite à Toulon début septembre. Après l’annulation au dernier moment de sa visite en mai, il est plus que temps que le « pouvoir » voit ici les résultats de décennies d’immobilisme d’Etat et de choix coupables.

Dressant un bilan minimaliste, mais qui bât déjà au premier semestre 2018 toute l’année 2017 (plus de 30 tris, 3 morts et 17 blessés, estimation basse), Gérard Collomb doit ainsi prendre en compte que la situation ne peut plus durer, ici comme ailleurs.

Après avoir annoncé que les diminutions d’effectifs de police / gendarmerie  et le choix des réformes pénales ne feront qu’aggraver une situation déjà délicate, le Rassemblement National est plus que légitime pour rappeler, qu’afin de restaurer la sécurité, il sera nécessaire :

  • de rendre la confiance et leur autorité aux forces de l’ordre en effectifs renforcés
  • d’agir fermement pour mettre les voyous hors d’état de nuire
  • de démanteler les réseaux de trafiquants
  • de mettre fin à une immigration sauvage qui ne fait qu’accentuer nos maux

C’est à ce prix que notre pays, notre département et notre ville retrouveront leur première des libertés !

Publicités

Annulation de la visite du Ministre de l’Intérieur au commissariat de Toulon : un aveugle n’a pas besoin de miroir !

2018.5.25.comm.collomb

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller national du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

En visite dans le département du Var, le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb devait se rendre hier soir au commissariat de Toulon. Une rencontre annulée en dernière minute, pour semble-t-il celle dans un quartier de Marseille.

Si les récents événements marseillais ont de quoi inquiéter, il est révélateur que le Ministre annule plutôt que cumule ses rencontres. Subissant la montée du banditisme et des faits « divers » dramatiques des assassinats et règlements de compte, Toulon s’enfonce aussi dans la barbarie.

Nous invitons le Ministre de l’Intérieur à venir découvrir ici les prémices de ce qui se passe plus à l’ouest, dont l’inertie et l’aveuglement des politiques sont directement responsables. Une occasion peut-être aussi de comprendre que si la politique ne change pas, la conclusion sera évidente.