Deux sujets typiques au dernier conseil municipal de Toulon

Politique de la ville, la réalité de la soumission au communautarisme. En prétendant répondre aux problématiques de l’immigration, les pouvoirs publics ne cessent d’en aggraver les causes et leurs conséquences :

Quand les abeilles meurent, les jours de l’homme sont en danger : la nécessaire protection de nos abeilles et de notre éco-système, tout en déplorant que l’on continue d’implanter des essences comme le tilleul argenté dont on sait à présent que leur pollen tue les abeilles :

Pour un accueil plus humain des vrais réfugiés : halte à l’immigration !

2019.12.18.halte.immigration
[Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, candidat à la Mairie de Toulon, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National]
Ce 18 décembre, pour la « Journée internationale des migrants », bon nombre de manifestations de soutien à l’immigration clandestine ont lieu partout en France. A Toulon est organisé un « cercle du silence » et un « ciné-débat » pour demander un accueil plus humain des migrants, mélangeant clandestins délinquants et vrais réfugiés.
 
Ce jour est pour nous l’occasion de rappeler que 95% des demandeurs d’asile en sont déboutés, mais restent sur notre territoire. La France est le pays européen qui accueille le plus d’immigrés légaux et illégaux. Cette insupportable situation est encouragée par une myriade d’associations qui participent à l’appel d’air migratoire, incitant toujours plus de gens à quitter leur terre pour trouver chez nous un hypothétique confort.
 
Cet égoïsme de vouloir accueillir toute la « misère du monde » est criminel à la fois pour les risques que cela fait prendre aux partants (pour le plus grand bénéfice des mafias de passeurs) mais aussi pour les Français qui voient sans cesse leurs prestations sociales se réduire et le multiconflictualisme grandir, leur sécurité s’amoindrir. Pour une gestion plus humaine des vrais réfugiés il faut dire « halte à l’immigration » ! Nous sommes aussi de ceux qui pensent qu’il est indécent d’accueillir chez nous de jeunes Maliens en âge de se battre, abandonnant leurs mères ou leurs sœurs, pendant que nos soldats français vont mourir pour eux au Mali…

Quartiers de reconquête républicaine à Toulon : le pansement sur la fracture ouverte…

2019.2.comm.QRR

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Le gouvernement vient d’annoncer qu’il rajoutait 17 nouveaux quartiers dans son plan « Quartiers de reconquête républicaine », dont trois rien que pour la ville de Toulon. Ces effectifs supplémentaires de Police sont les bienvenus là où les morts, les blessés et les terrorisés sont de plus en plus nombreux.

Mais cette action du gouvernement n’est en fait que mettre un pansement sur une fracture ouverte qui, elle, n’est jamais réduite, traitée, soignée. Car tous ces quartiers sont sortis du champ « républicain » en raison de l’immigration massive qu’ils subissent. Maintenir notre politique migratoire et notre code de la nationalité c’est accentuer la fracture. Les sociétés multiculturelles virent toujours au multiconflictuel.

Les Républicains avaient, entre 2007 et 2012, diminués le nombre de policiers et de gendarmes ; les Socialistes avaient aggravé le laxisme judiciaire. Les deux réunis en quelque sorte dans le gouvernement Macron persistent à forcer encore l’immigration invasion. Le Rassemblement National ne boude pas ces nouveaux moyens annoncés, mais réaffirme surtout que le traitement de la fracture et de ses causes sera la seule et unique voie de guérison de nos maux !

« Débat » sur les réfugiés à Briançon : le Parlement européen refuse le contradictoire ! 

comm.fb.briancon
Le bureau marseillais du Parlement européen organise un « débat citoyen » sur le thème « Réfugiés : comment protéger durablement » le lundi 18 juin à Briançon. La commune des Hautes-Alpes est en première ligne dans le franchissement illégal de notre frontière nationale par des milliers de clandestins depuis de nombreux mois.
Mais l’institution n’a convié parmi les intervenants que des élus ou associatifs tous favorables à la régularisation « de tous les migrants ». Étrange, ou plutôt grosse ficelle : un débat encadré qui ne prévoit pas d’alternative à l’immigration invasion. La traduction simultanée en italien sera, elle, d’un intérêt truculent : le nouveau gouvernement de la Péninsule, élu démocratiquement et très majoritairement, est lui clairement opposé à l’appel d’air migratoire…
N’ayant pas voix au chapitre dans cette réunion, le Rassemblement National, pourtant première délégation française en nombre d’élus au Parlement européen, rappelle que pour protéger, il faut d’abord contrôler. Ainsi nous voulons notamment :
– le rétablissement de contrôles à nos frontières nationales
– que les demandes d’asiles se fassent dans les ambassades ou consulats français dans les pays d’origine
– expulser immédiatement les déboutés du droit d’asile

Toulon : la conférence du droit fondamental des migrants qui bafoue le droit élémentaire de l’expression démocratique !

2018.2.comm.UEmigrants.FB

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

Le Bureau d’information du Parlement européen de Marseille organise ce vendredi à la faculté de droit de Toulon une Conférence débat « La politique migratoire de l’Union Européenne à l’aune de la protection des droits fondamentaux », avec le Centre de Droit et de Politique Comparée et  l’Université de Toulon, sur une initiative de l’Antenne Jeunes d’Amnesty International.

Si le sujet d’étude juridique s’entend, l’invitation d’un seul député européen du sud-est, ultra-minoritaire et ultra-favorable à l’immigration massive, est un déni du droit fondamental de l’expression démocratique. Dans cette région, le Front National est arrivé très largement en tête aux dernières élections de 2014 avec 28,18% et 5 députés. Mme Vergiat avec ses 5,96% est pourtant seule à être invitée…

Ancien doyen d’université, professeur de droit et ancien avocat, notre député Bruno Gollnisch avait par exemple qualités et légitimité populaire pour parler à la tribune sur ces sujets. Mais ceux qui prétendent défendre le droit des autres bafouent en fait le droit des nôtres : ils refusent le vrai débat !

Les premiers droits fondamentaux de l’homme sont sa liberté et sa sécurité. Cela passe pour les Français par le contrôle de leurs frontières et la sanction des délinquants, à commencer par les clandestins qui ont vocations à être expulsés. Aucun droit fondamental n’est bafoué en France pour un vrai réfugié !

Les gens DICI du 31 janvier 2018

J’étais l’invité ce mercredi de DICI TV pour parler notamment du débat sur le nom de la région, de l’actualité du Front National, de l’Europe, de l’immigration ou bien encore du problème de nos maisons de retraite…

+30% de cambriolages en 2017 à Toulon et dans le Var : et maintenant ?

2018.1.comm.cambirolages

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

Alors que vient de tomber le dernier chiffre mensuel du ministère de l’Intérieur des cambriolages pour 2017, le bilan peut être à présent fait sur l’année passée : à Toulon et dans le Var, +30% de cambriolages en une année seulement ! Ces faits nous les avons d’ailleurs constatés, relatés et dénoncés toute l’année écoulée.

La forte proportion d’étrangers clandestins « migrants » (ou prétendus, mineurs isolés ou non) est bien sûr le facteur qui induit une explication évidente à cette explosion. C’est d’ailleurs ce que reconnaissent les services de Police. Cette statistique mais aussi toutes les autres soulignent que le laxisme judiciaire et l’appel d’air organisé sur l’accueil des « migrants clandestins » doivent cesser pour que cessent ces attaques contre les biens des Français.

Le Front National réaffirme sa volonté de défendre au mieux nos compatriotes. Nous continuons plus que jamais à exiger l’arrêt de la folle politique d’immigration et surtout l’expulsion effective et systématique des délinquants et criminels étrangers, une lutte ferme contre la récidive et l’application réelle des peines prononcées.

Toulon : expulsons immédiatement tous les migrants délinquants !

2017.10.visu.comm.migrants

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

 Cette nuit du 11 au 12 octobre 2017, un groupe de migrants, dont certains récidivistes, a semé la terreur en cambriolant plusieurs maisons dans le quartier du Petit Bois à Toulon, gazant les occupants à la lacrymogène. 

 Le sang-froid de certains riverains, ripostant par légitime défense, et l’intervention des forces de l’ordre ont permis l’arrestation des délinquants. Seront-ils à nouveau relâchés par une justice permissive ou sans moyens ? Le conseil départemental paiera-t-il encore leurs hébergements à l’hôtel, leurs frais ?

 Nous exigeons au contraire leur expulsion immédiate du territoire ainsi que toutes les mesures qui permettront que cesse chez nous cette insupportable politique d’accueil sans distinction et de laxisme d’un État  complice.

Si son équipage le souhaite, le C-Star sera le bienvenu à Toulon !

 
Le C-Star, navire embarquant de jeunes militants de plusieurs pays d’Europe, vient de terminer une première tournée où il a, en mer, dénoncé et bloqué efficacement les prétendues ONG complices actifs des mafias de passeurs de clandestins en Méditerranée.
Leur mission « Defend Europe » a été d’une grande efficacité au vu de la levée de bouclier des habituelles ligues de (petite) vertu mais aussi et surtout de la diminution des départs et donc de la limitation des risques. Aujourd’hui la polémique se porte sur son possible ravitaillement à Toulon.  
Les élus du Front National de Toulon ainsi que toutes celles et tous ceux qui, attachés au respect de la dignité humaine refusent cette dramatique immigration sauvage, sauront, si l’équipage le souhaite, les accueillir ici. 

En finir avec l’immigration-invasion, je m’y engage

Plus de 40 ans d’une folle politique migratoire nous ont emmené la société multiculturelle devenue multiconflictuelle. je veux renouer avec une politique de défense de la France et des Français d’abord !