Plan rugby : la défense des valeurs de combat et de discipline

plan.rugby
J’intervenais hier en séance plénière du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur au sujet de notre Plan Rugby dans la préparation de la Coupe du Monde 2023 en France
 
« Un sport où il faut se passer la balle vers l’arrière si l’on veut avancer.
Un sport où l’individuel passe après le collectif.
Un sport où le joueur livre son corps, de façon à ce que le ballon reste toujours vivant pour ses partenaires, une offrande qui est la marque des grands.
Le rugby suscite des attitudes et des gestes que l’on observe dans aucun autre sport, « un sport d’exagération, joué par des gens excessifs et raconté par des gens excessifs », comme le disait Jean-Pierre Rives, capitaine mythique des bleus.
L’occasion de la Coupe du Monde 2023 organisée en France mérite la mise en avant de ce sport où les valeurs de combat et de discipline sont tant nécessaires à la jeunesse et même à toute la société française.
Restera à concrétiser les actions, notamment la place et le rôle de notre collectivité dans le Groupement d’intérêt public « France 2023 ». Il faudra aussi veiller à ne pas offrir que « Sud » comme vitrine internationale, mais bien celle de tous nos territoires enracinés et rugbystiques de Provence, Alpes et Côte d’Azur, noms qui sont d’ailleurs de nos différents comités territoriaux de rugby. Bref, la feuille de route est vierge, il reste tout à écrire.
Actons aujourd’hui que la mobilisation est ainsi lancée, dans ce monde du rugby « où on se rencontre plus qu’on ne se croise », comme le rappelle souvent Daniel Herrero, figure toulonnaise de l’ovalie. En avant pour cette aventure. »
Publicités

Annulation de la visite du Ministre de l’Intérieur au commissariat de Toulon : un aveugle n’a pas besoin de miroir !

2018.5.25.comm.collomb

Communiqué d’Amaury Navarranne, conseiller national du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon

En visite dans le département du Var, le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb devait se rendre hier soir au commissariat de Toulon. Une rencontre annulée en dernière minute, pour semble-t-il celle dans un quartier de Marseille.

Si les récents événements marseillais ont de quoi inquiéter, il est révélateur que le Ministre annule plutôt que cumule ses rencontres. Subissant la montée du banditisme et des faits « divers » dramatiques des assassinats et règlements de compte, Toulon s’enfonce aussi dans la barbarie.

Nous invitons le Ministre de l’Intérieur à venir découvrir ici les prémices de ce qui se passe plus à l’ouest, dont l’inertie et l’aveuglement des politiques sont directement responsables. Une occasion peut-être aussi de comprendre que si la politique ne change pas, la conclusion sera évidente.