Immigration, drogue, insécurité : le drame hélas évident d’Ollioules

Sans titre

Communiqué de presse de Nicole Marchesi, conseillère municipale d’Ollioules, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et responsable Rassemblement National de la 2e circonscription du Var

La fusillade, hier soir, en bas du quartier de La Baume à Ollioules présente un lourd bilan : trois morts et un blessé. Deux individus notoirement défavorablement connus des services de police étaient visés ; la troisième victime est une innocente touriste.

La légitime émotion suscitée doit aussi faire place à l’analyse qui confirme, hélas, les démarches que nous effectuons depuis deux ans auprès du Maire, des services de l’Etat de Police et de Justice ainsi que des services sociaux du département : La Baume est devenue un quartier « sensible », où les actes d’incivisme sont devenus de plus en plus insupportables.

Les causes sont évidentes aujourd’hui aux yeux de tous : immigration, drogue et donc insécurité galopante. L’impunité des voyous, le laxisme judiciaire, l’absence de véritable combat contre les trafics et des forces de l’ordre souvent démunies : il faut que cela cesse. Nous demandons qu’enfin la vie des gens soit protégée, l’ensauvagement de la société soit endigué et les malfaisants mis hors d’état de nuire !

Publicités

Clinique Malartic : le Front National soutient les négociations pour la reprise

comm.malartic
Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, responsable Front National de la 2e circonscription de Var, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon
.
La possible fermeture de la clinique Malartic à Ollioules inquiète à juste titre. Clinique mutualiste abordable pour le plus grand nombre, elle permet proximité et soins pour nombre de Toulonnais, Ollioulais, Seynois ou bien d’autres.
 .
La crise sanitaire que vit notre pays provoque ce genre de symptôme inquiétant. La fermeture d’une clinique serait un symbole catastrophique en plus du désastre pour les gens d’ici, et nous priverait pour le cas spécifique de Malartic d’un maillon nécessaire dans la diversité de l’offre médicale.
 .
Le Front National se joint aux élus locaux, nombreux, qui demandent à l’Agence régionale de santé et aux partenaires de tout faire pour favoriser la reprise de la clinique qui devra sûrement évoluer, mais qui reste un maillon essentiel du secteur.