Pour nous, c’est le tramway !

P1000125

Bref historique :

1998 Définition du réseau de « l’axe lourd » La Seyne / La Garde

2000 Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de la 1ère ligne de Tramway et étude de la 2ème ligne

2001 Choix du matériel roulant

2005 Confirmation de la DUP de la 1ère ligne de Tramway

2006 Hubert Falco, Maire de Toulon depuis 2001, annonce ne plus vouloir faire le Tramway qu’il soutenait jusqu’alors, et même dès l’origine en tant que président du Conseil général

2007 Annonce d’un gros bus, le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), en remplacement du tramway

2015 Révision du Plan de Déplacements Urbains (PDU) – TPM efface la désignation de Tramway

2018 Enquête Publique de la déclaration d’utilité publique (DUP) du BHNS différée

2019 Toujours rien, ni tramway (abandonné en 2006) ni BHNS (initié depuis 2007). Cet immobilisme est INSUPPORTABLE

La question :

Faut-il un grand transport en commun en site propre (voie unique réservée) sur l’axe très emprunté « La Seyne-Toulon-La Valette-La Garde » ? Encombrements, pollution, énervement = paralysie des axes routiers, symptômes inquiétants dus à la qualité de l’air, et congestion de notre activité économique (perte de temps = perte d’argent)

èèè Oui pour nous. Les travaux (deux ans pour le BHNS, deux à trois ans pour le tramway) impactant les commerçants donneront lieux à indemnisation (prévue dans les financements)

Les différences entre les deux modes :

Les voies du BHNS sont + plus large et + encombrantes que celles Tramway. Dans les deux cas, il y aura dans chaque sens une voie routière, une voie tramway (ou bus + BHNS) + pistes cyclables et trottoirs avec zones de livraisons

Le tramway a le bénéfice de la régularité grâce aux rails 100% sur site propre. Le BHNS sur pneus est en site propre à 70% seulement.

 

Le BHNS est à propulsion hybride 80 % gasoil + 20 % électricité, le tramway 100% électrique, alimenté par les rails (plus de câbles aériens)

Capacité d’un BHNS : 150 voyageurs / capacité d’un tramway : 400 voyageurs

Durée de vie du matériel : 20 ans pour le BHNS, 40 ans pour le tramway

Coût estimé du BHNS 340 millions d’€uros (durée de vie 20 ans), coût estimé du tramway 515 millions d’€uros (durée de vie 40 ans)

Tout Transport en Commun en Site Propre est principalement payé par la Taxe additionnelle du Versement Transport, soit + 24 M€ / an à Toulon. La moitié des recettes de cette taxe a déjà payé les grosses infrastructures et les expropriations

 

Notre position :

Le tramway est :

+ écologique

+ attractif et confortable

+ dimensionné par ses capacités pour une grande agglomération comme la nôtre (près de 500.000 habitants)

+ compact et permettant donc notamment d’adapter des voies cyclables parallèles. Vu les difficultés et les particularités de la voirie de la ville et de l’étroitesse de certaines artères, le tramway est, du fait de son système de guidée absolue, bien + adapté

+ rentable sur la durée car une vie plus longue, et déjà en partie payé

Nous relancerons donc, une fois élus, le projet tramway. C’est dans ce sens que nous avons signé une lettre d’engagement avec un groupe important d’associations favorable au tramway…

Plan de déplacements urbains de Toulon : la désaffection des gens d’ici !

comm-visu-pdu

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

L’enquête publique récemment clôturée sur le Plan de déplacements urbains de Toulon-Provence-Méditerranée n’a pas déplacé les foules : 536 avis émis dans l’agglo, soit moins d’1 pour 800 habitants ! Pour la ville de Toulon c’est même 1 pour 873… Le constat est clair.

Ce n’est pas tant que les gens se désintéressent : ils sont tout simplement lassés des choix entérinés et annoncés par Hubert Falco avant même la consultation. Une manière de leur dire « cause toujours ».

Le Front National rappelle son attachement au projet tramway qu’il avait initié au début des années 2000, son souhait de voir revenir d’abord la sécurité dans nos transports, mais aussi son inclination à préférer le référendum aux choix égoïstes ou faciles qui semblent tant lasser nos administrés.