Il est (hélas) revenu le temps des pelleteuses et des abattages…

2020.5.19.pelleteuses

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseille municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Le cas de l’abattage des emblématiques platanes du Mourillon soulève une légitime émotion chez les habitants ou les habitués de ce quartier de Toulon. Le chancre, maladie qui frappe ces arbres, justifie peut-être d’en couper certains. Mais en refusant de communiquer les résultats de tests antérieurs et en ayant agi de son côté, sans concertation par exemple avec le comité d’intérêt local, Hubert Falco renoue avec sa politique municipale d’avant en matière d’environnement ou d’urbanisme.

Les pelleteuses vont à nouveau fonctionner à plein régime. Les maisons individuelles seront à nouveau massivement substituées par des immeubles partout, sans réflexion urbanistique ou cohérence architecturale. On continuera à couper des arbres et à dévégétaliser nos places et nos rues comme jamais !

Pour sa saison 4, la série réalité Falco avait comme slogan publicitaire « Toujours plus fort ensemble ». En attendant c’est la mobilisation des habitants du Mourillon qui a été plus forte : abattage massif vient d’être retardé et n’a pas débuté ce jour comme prévu. Se mobiliser bénéficie toujours aux gens de bonne volonté !

Retrait du projet de l’exorbitant parking du port de commerce à Toulon : restons vigilants !

2019.3.4.comm.parking.toulonCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

La Chambre de Commerce et d’Industrie vient d’annoncer qu’elle ajournait son projet d’exorbitant parking aérien jouxtant l’avenue de l’Infanterie de Marine à Toulon. Le Rassemblement National avait exprimé, par la voix de notre élue Laure Lavalette, son opposition ferme à ce programme excessif lors du dernier conseil métropolitain.

Ne nous y trompons pas, ce retrait n’est que technique. Il risque bien de revenir sous une autre forme, toujours soutenu par Hubert Falco et sa majorité, toujours prompt à adapter les règles d’urbanisme de notre ville pour la bétonner. Le lien entre la ville et la mer doit être protégé ; ce projet le comprimait, édifiant une véritable verrue. Nous restons vigilants.

La priorité de la CCI doit plutôt être de traiter les flux de véhicules qui encombrent les accès au port, par exemple lors de l’augmentation de cadences des navettes pour la Corse, ou encore de concrétiser l’annonce d’électrification des quais.