Abattage des platanes au Mourillon : mais où sont les premières analyses ?

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Après avoir annoncé abattage des platanes « malades » du Mourillon au mois de mai, la levée de boucliers des riverains, d’associations et d’élus avait fait surseoir au démarrage des tronçonneuses municipales. Afin de convaincre les récalcitrants, le Maire de Toulon, Hubert Falco, annonçait de « nouvelles analyses » censées confirmer les premières…

Rendues, leur verdict est sans appel : les analyses nouvelles ne parlent plus d’infection par le « chancre coloré » mais de celle du « phéllin ». Et seulement 6 arbres doivent être coupés contre la trentaine initialement visée par la Mairie.

Par transparence, sur quelles analyses se basait alors la Mairie pour abattre tous les arbres en mai avec autant de certitude ? Et si l’étude contradictoire vient de prouver que le massacre de tant de platanes n’était pas obligatoire pour tous, abattage antérieur de 35 premiers platanes l’an passé sur le boulevard Bazeilles était-il aussi nécessaire dans sa totalité ?

Le changement de panneaux d’information réalisé aujourd’hui par la Mairie ne cachera pas cet immense gâchis. Le remplacement d’arbres centenaires par de chétifs tilleuls ne dissimulera pas le défaut d’infaillibilité d’Hubert Falco. Et si les premières analyses étaient enfin diffusées par la municipalité pour écarter tous les doutes ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s