Ces transgressifs qui refusent la transgression…

Portrait Navarranne small size [Tribune libre d’Amaury Navarranne, responsable du Rassemblement National de Toulon]

Depuis quelques jours, après une intervention de notre collègue Laure Lavalette en séance du conseil municipal de Toulon, l’équipe du Théâtre Liberté est en émoi : le Rassemblement National aurait attaqué par des propos insultants « la scène nationale ».

Laure Lavalette, l’une de nos élus, a en effet critiqué le versement de subventions publiques à un théâtre programmant des spectacles ces dernières semaines autour des thématiques transgenres ou autres du mouvement LGBT+ (lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et assimilées…).

Ainsi donc, au Théâtre Liberté où l’on a sans cesse à la bouche que « la culture doit être transgressive », on se choque bien vite lorsque d’autres portent un avis transgressif sur leurs programmations. Étonnant paradoxe !

En soit, ce n’est en rien contre la liberté culturelle que nous nous exprimons. Nous nous bornons à donner une position politique concernant l’utilisation des deniers publics, le Théâtre Liberté étant grassement subventionné par nos collectivités. La Métropole vient par exemple de leur verser 2,6 millions d’€uros de dotation annuelle.

Notre droit et notre devoir est de juger de l’utilisation de ces sommes. Et ce n’est pas la première fois que nous exprimons notre réprobation de l’orientation clairement idéologique de ce lieu. En 2018, à plusieurs reprises, y a été organisées des soirées caritatives pour soutenir l’association SOS Méditerranée, structure que nous dénonçons depuis des années comme complice des passeurs de migrants clandestins. Le ministre de l’Intérieur vient d’ailleurs récemment de reconnaître leur rôle très troublant. Et ces spectacles LGBTIQ(…) ne sont pas non-plus à nos yeux acceptables avec l’argent de la collectivité. Nos enfants qui participent aux activités du Théâtre au titre des partenariats avec les collectivités qui les financent n’ont pas à recevoir dans ces lieux des contenus tendancieux et orientés.

Que les riches, stars et grands journalistes qui composent la programmation et dirigent le Théâtre Liberté le fassent avec leur propre argent et celui de leurs amis mécènes s’ils le veulent. Mais pas avec l’argent public, pas avec le nôtre, pas avec celui des Toulonnais !

La propagande du Théâtre Liberté :

Publicités

Multiplions les crèches de Noël à Toulon !

creches

Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller communautaire et conseiller municipal de Toulon, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

En décembre 2015, la crèche retirée par la Mairie sur la place de la Liberté à Toulon avait fait polémique à juste titre. Avec la récente décision du Conseil d’Etat, nous ne pouvons qu’engager le Maire Hubert Falco à favoriser enfin cette tradition éminemment française et provençale.

Cette pratique culturelle enracinée se justifie d’autant plus ici par l’histoire de l’intense activité de l’église catholique dans la vie sociale de notre ville ayant abrité une douzaine de couvents d’hommes ou de femmes  aux œuvres multiples.

L’exemple de l’hôpital Chalucet en fut un exemple probant, construit en 1700 par Monseigneur Bonnin de Chalucet, évêque de Toulon, avec son propre argent, lui qui consacra sa vie aux pauvres. A l’heure où le quartier Chalucet se métamorphose, les images réaffirmées de la crèche seront à la fois un message de respect du passé mais aussi une espérance en l’avenir.