Mise en examen et pseudo démission : la parole publique bafouée à Toulon !

3606036150

Communiqué de presse du groupe Front National à la Mairie de Toulon

 

Mis en examen dans une affaire de marché public suspect du syndicat intercommunal de gestion des ordures ménagères de Toulon (SITTOMAT), l’adjoint au Maire de Toulon Jean-Guy di Giorgio avait annoncé démissionner de toutes ses délégations municipales (Propreté, Mer, Plages, Littoral, Éclairage public et Hygiène) afin d’assurer sa défense. On apprend finalement qu’il en conserverait une, la Mer, restant donc adjoint avec ses indemnités pleines et ses prérogatives.
Le Sénateur-Maire de la ville, Hubert Falco, avait officiellement « pris acte » dans un communiqué le 16 décembre de ces démissions, listant TOUTES les délégations. Ce qui de facto devait entériner une modification qui n’aura donc pas lieu. Rien ne change finalement sous le soleil, malgré des soupçons de plus en plus prenants. Cette attitude d’accommodements autocratiques frôle avec la manipulation au service de la communication.
 Le groupe Front National exige que les actes annoncés soient suivis d’effets. Si la présomption d’innocence doit être respectée, Jean-Guy di Gorgio ne peut conserver de délégations après l’annonce faite.  Il en va de la plus élémentaire morale. Il en va aussi d’une image de la politique déjà fortement abîmée par ces attitudes régulières d’une classe politique à bout de souffle, fortement contestée en interne comme dans les scrutins récents.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s